Entretien avec E. Planes, Président de Piscina Barcelona et du WSEE

Dans le cadre de la réalisation, du 15 au 18 octobre, du Salon International Piscina Barcelona et du Wellness & Spa Experience Event, entretien avec Eloy Planes, Président de l’événement.

Réalisé par Gloria Dilluvio, Fira Barcelona.

 

“L’Espagne est un des marchés mondiaux de référence pour l’industrie du bien-être »

Diplômé en ingénierie industrielle de l’Université polytechnique de Catalogne et titulaire d’un master en management des entreprises de l’EADA, Eloi Planes, né à Barcelone en 1969, a été nommé président du comité d’organisation du Salon international de la piscine de Barcelone en 2010. Sa carrière professionnelle a débuté en 1998 chez Astral. En 2000, il a été nommé directeur général de cette même entreprise et, en 2002, le groupe Fluidra a été créé sous sa direction. En 2006, il a été nommé conseiller adjoint du groupe et, en 2007, il a conduit son introduction en bourse. Au cours de cet entretien, Eloi Planes expose les défis, les perspectives et les tendances du marché de la piscine ainsi que les nouveautés de la prochaine édition du salon.

 

Question : Comment s’annonce la prochaine édition du Salon international de la piscine de Barcelone ?

Réponse : Après vingt ans d’existence et dix éditions, le Salon international de la piscine de Barcelone est clairement une référence dans le secteur, non seulement à l’échelle nationale mais également internationale. La prochaine édition réunira l’offre et la demande du monde des piscines résidentielles ainsi que toutes les installations qui permettent un usage récréatif, sportif et thérapeutique de l’eau. Quelque 300 entreprises dont 61 % d’entreprises étrangères issues de 22 pays différents seront présentes. Parmi les exposants figurent des pays comme la Chine, la Belgique, les États-Unis, l’Allemagne, les Pays-Bas ou le Canada, qui ont par ailleurs légèrement augmenté leur présence. Selon nos estimations, la moitié des 19 000 visiteurs seront des étrangers issus d’une centaine de pays tels que la France, l’Italie, le Royaume-Uni, la Suède, Israël, la Turquie, la Russie, l’Allemagne, les États-Unis ou le Brésil.

 

Question : Quelles sont les nouveautés les plus intéressantes de cette nouvelle édition ?

Réponse : Cette année, nous avons souhaité renforcer le salon dans son rôle de plateforme interactive dans le secteur du bien-être et analyser ses différentes composantes grâce au concours d’experts internationaux. Pour ce faire, nous avons créé le Wellness & Spa Experiences Event, un espace de rencontre entre les professionnels et les entrepreneurs nationaux et internationaux du secteur du bien-être. Ils auront ici l’occasion d’échanger leurs connaissances pour étudier les opportunités d’affaires ainsi que les nouvelles lignes de gestion et de commercialisation de ce type de produits et services.

 

Question : Vous avez parlé d’experts internationaux. Pourriez-vous citer quelques noms ?

Réponse : Seize intervenants seront réunis lors de cette rencontre. Je peux citer certains des experts internationaux les plus renommés tels que László Puczkó, directeur du tourisme de Xellum Management Consulting Company et président-directeur général de Global Wellness and Spa Tourism Industry Monitor, un projet de l’Observatoire du tourisme pour la santé, le bien-être et le spa de Xellum (Hongrie) ; Gérard André, expert en bien-être et consultant senior de la société Eurofin Hospitality (Lausanne, Suisse) ; Jean-Eric Knecht, président et co-fondateur d’Elegance Group et chef de file du projet international de création d’une norme ISO dans le secteur du bien-être et du spa ; et Andrea Lomas, responsable du groupe Spa Operaciones, Mandarin Oriental Group, Hong Kong.

 

Question : Quelles sont les mesures que vous envisagez d’appliquer pour faciliter le networking dans le cadre du Wellness & Spa Experience Event ?

Réponse : Les experts déjeuneront tous les jours avec les participants qui le souhaitent pour permettre un contact direct et un espace physique pour échanger leurs expériences, leurs préoccupations ainsi que leur vision du secteur. L’événement offrira également un « Mentoring Service », c’est-à-dire un espace où intervenants, experts et sponsors accueilleront les congressistes pour leur proposer des orientations sur les aspects de leurs affaires qu’ils souhaitent améliorer.

 

Question : Le secteur de la piscine est-il en train de vivre un moment particulier en Espagne ? Et qu’en est-il sur le plan international ?

Réponse : L’Espagne est un des marchés de référence au niveau mondial et le deuxième en Europe, avec un parc de piscines privées à usage familial de plus d’1,1 millions d’unités. Précisons que 52 % d’entre elles ont plus de 10 ans, ce qui offre une perspective très prometteuse en matière de rénovation des installations, outre le fait de renforcer cette tendance à intégrer de nouveaux équipements et accessoires.

 Selon les dernières données disponibles, le parc mondial de piscines s’élève à 15 millions d’unités. Avec 9 millions de piscines et un chiffre d’affaires de 3 milliards de dollars, les États-Unis représentent 61 % du marché mondial. L’Amérique du Sud concentre 4 %, et le taux de croissance des pays latino-américains se situe entre 6 % et 8 % par an. L’Union européenne, avec un parc de presque 4 millions de piscines, représente 26 %, la France arrivant en tête, suivie par l’Espagne, l’Allemagne, l’Italie et le Royaume-Uni.

La crise a profondément modifié les dynamiques et les perspectives de croissances de la plupart des économies occidentales. En Europe et aux États-Unis, la construction de piscines a diminué. Elle a néanmoins augmenté dans les pays du nord de l’Afrique ou en Asie. L’Europe reste le marché le plus évolué en termes de tendances, alors que le Brésil présente la conjonction de trois phénomènes : maintenance, rénovation et construction.

 

Question : On entend souvent dire que la sortie de la crise passera par l’exportation. L’industrie espagnole de la piscine vend-elle à l’étranger ?

Réponse : Le chiffre d’affaires du secteur en fin d’exercice était de 1,190 milliards d’euros, précisément grâce au fait que les marchés extérieurs ont compensé la diminution de la demande intérieure. Les entreprises espagnoles ont significativement augmenté leurs exportations par rapport à l’exercice précédent, atteignant 425 millions d’euros de ventes à l’étranger.

 

Question : Quelles sont les principales tendances observées dans le secteur de la piscine, aussi bien au niveau national qu’international ?

Réponse : Pour ce qui est des piscines résidentielles à usage domestique, nous observons que le consommateur revient vers la piscine rectangulaire classique et qu’il investit dans des accessoires de qualité ainsi que dans des éléments de personnalisation originaux. Nous remarquons également un intérêt croissant pour les solutions durables, qui permettent en effet de minimiser l’impact de la structure sur l’environnement naturel. Lorsqu’il s’agit de piscines publiques, c’est la sécurité et l’usage responsable des ressources qui priment, grâce aux systèmes offerts par les nouvelles technologies.

Les raisons pour lesquelles une famille décide d’acquérir une piscine ont changé. Se relaxer arrive pour la première fois en troisième position, après se rafraîchir en été et passer davantage de temps avec sa famille. Par ailleurs, la décision d’achat est de plus en plus rationnelle : le client recherche avant tout la qualité et la durabilité.

 

Question : À votre avis, quel est le rôle de l’innovation dans la croissance du secteur ?

Réponse : Pour l’industrie, l’innovation joue un rôle essentiel : sans elle, on perd le rythme. Pour continuer à évoluer, il faut investir dans la recherche et le développement, non seulement pour satisfaire la demande « ici et maintenant », mais aussi pour devancer les besoins des consommateurs.

 

Question : Le bien-être peut-il être considéré comme un marché d’avenir ?

Réponse : Dans les 30 pays les plus riches du monde, on estime qu’il existe 289 millions de consommateurs de ces services liés à l’usage thérapeutique de l’eau, ce qui suppose un chiffre d’affaires d’environ deux milliards de dollars selon une étude réalisée en 2011 par l’Institut indépendant de recherche SRI International de Stanford (États-Unis). Ce chiffre comprend le chiffre d’affaires de neuf disciplines distinctes : spas, médecine alternative (naturopathie, homéopathie, etc.), nutrition (alimentation bio et compléments alimentaires), prévention et personnalisation sanitaire, tourisme médical et de bien-être, beauté et thérapies anti-âge, disciplines orientales (yoga, méditation) et exercice physique en général. Dans ce sens, il faut préciser que cette année le salon coïncide avec Body Life, l’événement dédié au secteur du fitness qui présentera des propositions d’équipement, de conception, de montage et de gestion des installations sportives, et qui aura lieu dans l’enceinte Gran Via. La simultanéité des deux événements constituera une occasion unique de connaître l’offre du secteur du bien-être dans sa globalité.

 

Question : Quels sont les chiffres du secteur du bien-être en Espagne ?

Réponse : Selon les résultats d’une étude réalisée en septembre 2012 par DBK, l’Espagne compte environ 800 établissements de bien-être, dont 67 % sont des spas installés dans des hôtels, 20 % des centres de balnéothérapie urbains ou des spas situés dans des zone résidentielles, des centres de bien-être et des centres commerciaux, 11 % des stations thermales et les 2 % restants, des centres de thalassothérapie. De la même manière, l’ensemble des établissements orientés vers le tourisme de santé et de bien-être a réalisé un chiffre d’affaires total de 3,250 milliards d’euros en 2011. Le segment qui a connu la plus forte croissance est celui des hôtels avec spa, qui en 2011 a enregistré une croissance de 11 % de son chiffre d’affaires grâce à l’affluence de touristes étrangers, ce qui a compensé la contraction de la demande intérieure. Ces chiffres démontrent que le secteur du bien-être, après avoir connu une croissance exponentielle au cours des dernières décennies, est en train de se professionnaliser de plus en plus et qu’il a, cela ne fait aucun doute, un fort potentiel et un long chemin à parcourir.

 

Question : Quelle direction prend la recherche et le développement dans le secteur de la piscine ?

Réponse : La tendance consiste à intégrer la technologie dans les piscines, dans la mesure où cela permet de rationaliser les consommations en eau et en énergie et, en même temps, de garantir une efficacité maximale de la structure. L’entretien de la piscine en est un bon exemple : la domotique permet d’obtenir un contrôle « intelligent » de processus tels que la filtration, le pompage, le dosage des produits désinfectants, le registre de consommation d’eau ou la climatisation. D’autres tendances sont l’usage des énergies alternatives, l’éclairage LED, les nouveaux systèmes de climatisation qui permettent de récupérer la chaleur résiduelle, ou l’application de matériaux écologiques et durables, c’est-à-dire technologiquement recyclables ; des exemples de systèmes qui conjointement au mesures passives qui concernent directement la conception architecturale (isolation, orientation, protection solaire) permettent d’obtenir la meilleure efficacité énergétique et les économies de consommation qui en découlent.

Dans ce sens, et pour réaffirmer notre pari sur la durabilité, les prix Barcelona International Aquatic Exhibition à l’innovation et à la durabilité seront remis dans le cadre du salon. Ils reconnaîtront le caractère novateur des marques du secteur. Les deux meilleures initiatives seront récompensées, à savoir celles qui garantissent la durabilité dans les domaines de la piscine, du bien-être et des installations aquatiques sportives et récréatives.

 

Question : Estimez-vous qu’un rendez-vous comme celui-ci était actuellement nécessaire pour le secteur ?

Réponse : Oui, absolument. Depuis 1994, année de la toute première édition, le salon a contribué à dynamiser un des marchés les plus solides du pays. Il s’agit d’une rencontre stratégique pour les entreprises qui souhaitent consolider leur réseau de distribution, élargir leur portefeuille de clients nationaux et internationaux ou trouver des idées neuves qui leur permettront de se diversifier. Il me semble que c’est précisément en temps de crise qu’il faut profiter de toutes les occasions que nous offre le marché pour investir dans la connaissance, le networking et l’innovation.

 

Barcelone, le 10 septembre 2013.

www.salonpiscina.com

Gloria Dilluvio – 00 34 93 233 21 72 – gdilluvio@firabarcelona.com

 

Posté le 19 septembre 2013 dans la catégorie FLASH INFOS
Parmi les autres articles de la rubrique "FLASH INFOS", retrouvez :

Thalasso.com rachète le centre Daniel Jouvance Pornichet

Le 31 janvier 2014, Thalasso.com signait un accord avec le groupe Yves Rocher pour le rachat du centre de thalassothérapie Daniel Jouvance Pornichet. Cette dernière (…)

Réouverture du Ritz Paris

Le Ritz Paris (75) a rouvert ses portes le 6 juin dernier, après avoir été fermé durant quatre ans. Les rénovations ont donné lieu à (…)

La levée de fonds de Balinea.com

La plateforme de réservation de soins de beauté et bien-être française Balinea.com a effectué une levée de fonds à hauteur de 1,5 M€ auprès d’Otium (…)

Création de UMIH Prestige

Le Conseil d’Administration de l’UMIH a validé l’adhésion d’UMIH Prestige, qui sera présidée par Didier Le CALVEZ, Président Directeur général du Bristol.   UMIH Prestige (…)

L’étude de CWT sur la gestion mobile des voyages

    Une étude de Carlson Wagonlit Travel (CWT) intitulée “Tap into mobile service : managed travel in the digital economy” montre que (…)

L’AFRETh lance son appel à projets 2015

L’Association Française pour la Recherche Thermale (AFRETh), qui a pour objet la promotion de  la recherche clinique et scientifique en médecine thermale, a lancé son (…)

Aquacert Thermalisme : les Thermes de Châtel-Guyon franchissent la deuxième étape

Les Thermes de Châtel-Guyon viennent de réussir l’étape 2 de la certification nationale Aquacert HACCP Thermalisme, démarche dans laquelle ils sont engagés depuis janvier 2013. (…)

Découvrez et abonnez-vous à AQUAE Abonnement Demande de numéro gratuit Découvrez nos hors-séries Aquae Panorama
S'abonner à la newsletter
La Newsletter AQUAEInscrivez-vous et recevez l'actualité du thermalisme, de la thalassothérapie et du spa chaque semaine dans votre boîte mail.



Intermed_18_250x250_fr

web-250x250-ok