AQUÆ
Juridique

DPC : la réponse d’Agnès Buzyn

Temps de lecture : 2 minutes

À la suite du rapport de la Cour des comptes faisant état des lacunes du développement professionnel continu, la ministre des Solidarités et de la Santé a souhaité mettre en avant les efforts déjà effectués.

Agnès Buzyn a adressé, le 24 juin 2019, une réponse à la Cour des comptes, à la suite du référé du 15 avril 2019 sur l’ANDPC (Agence nationale du développement professionnel continu). Ce dernier mettait en avant les déficiences du DPC (développement professionnel continu) pour les professionnels de santé (Aquæ n° 154).

Contenu réservé à nos abonnés !

Connectez-vous ou abonnez-vous !

 

En continuant à utiliser le site, vous acceptez l’utilisation des cookies. Accepter En savoir +

Connexion

X

Inscription

X