Site icon AQUÆ

La posidonie, piège à plastique des fonds marins

La posidonie, piège à plastique des fonds marins
Temps de lecture : < 1 minute

La posidonie de Méditerranée, une plante aquatique, jouerait un rôle primordial dans l’environnement marin en filtrant et rejetant le plastique des zones côtières.

C’est ce qu’indique une étude publiée dans la revue Scientific Reports et menée par Anna Sànchez-Vidal, chercheuse en géosciences marines à la Faculté des Sciences de la Terre de l’Université de Barcelone.

Ces travaux décrivent la posidonie de Méditerranée (Posidonia oceanica) comme un filtre et un piège pour les matières plastiques des zones côtières. Une première dans le milieu sous-marin. Posidonia oceanica forme des prairies denses dans lesquelles le plastique est piégé puis incorporé à des amas de fibres naturelles en forme de boule surnommés « boules de Neptune ». Ces dernières sont ensuite expulsées hors de la mer en cas de forte houle ou de tempête.

Les scientifiques espagnols ont découvert près de 1470 morceaux de plastique par kilogramme de fibres végétales. Ils estiment que les posidonies pourraient capturer jusqu’à 867 millions de déchets plastiques chaque année, contribuant ainsi à lutter contre la pollution des océans.

© Mimichaps

Exit mobile version