AQUÆ
Image default
Santé

Diabète : Le régime méditerranéen efficace

Temps de lecture : 2 minutes
Fruits, vegetables and seeds spelling the word low carb

L’Association américaine du diabète et l’Association européenne pour l’étude du diabète viennent d’approuver l’efficacité des régimes à faible teneur en glucides sur cette maladie.

Apports du régime faible en glucides 
Une déclaration commune des associations américaine du diabète (ADA) et européenne pour l’étude du diabète (EASD) parue ce mois dans Diabetes Care, fait suite à une publication, en août, de Diabetes Australia, sur Une alimentation faible en glucides pour les personnes atteintes de diabète portant sur le diabète de type 2 (DT2).

La réduction de la quantité de glucides à moins de 130 g/jour soit moins de 26 % de l’apport énergétique quotidien, favorise une meilleure gestion de la glycémie avec une baisse substancielle de l’HbA1c et une réduction médicamenteuse : en 4 ans, 37 % des patients ayant suivi un régime méditerranéen ont réduit leur prise de médicaments hypoglycémiants.

Limites
Diabetes Australia avait exposé les limites d’un tel régime dont l’efficacité s’applique à court terme (6 mois), les effets s’estompant après 1 an.

En Amérique et en Europe, les avis se rejoignent sur le fait qu’il n’y a pas de ratio unique optimal en glucides, protéines et lipides pour le diabète DT2 et, par conséquent, qu’il n’existe pas de régime standard.

Par ailleurs, l’ADA et l’EASD ont montré qu’un régime modéré en glucides, soit 130 g à 225 g de glucides par jour, représentant 26 % à 45 % d’apport énergétique quotidien, ne générait pas de bénéfices.

Préconisations
Comme l’avait annoncé l’association australienne, l’ADA et l’EASD confirment l’importance d’un programme individuel de thérapie nutritionnelle médicale pour le patient diabétique, dans une optique d’éducation alimentaire.

Une personnalisation de l’approche et un soutien auprès du patient diabétique sont nécessaires. Les régimes les plus adaptés sont méditerranéen, végétarien et DASH, qui prévient l’hypertension.

À lire aussi...

Les nanotechnologies contre la Covid-19

Alban Derouet

COVID-19 : l’eau du robinet exempte de coronavirus 

TEAM AQUAE

Des Munichois se baignent dans les eaux glacées de l’Eisbach 

TEAM AQUAE
Translate »
X