10 juillet 2020
AQUÆ, le journal BtoB des filières Tourisme, Santé & Bien-être
Innovation

Un bulletin prévisionnel pour prévoir le manque d’eau

© Pixabay
Modifié le Temps de lecture : 2 minutes


L’interface MétéoEAU Nappes, mise au point par le BRGM, disponible à l’automne, permettra aux décideurs et aux utilisateurs de la ressource en eau de connaître les niveaux des nappes souterraines en temps réel et de consulter des prévisions sur 3 à 6 mois.

Une nouvelle solution de prévision du niveau des nappes souterraines devrait être à disposition des décideurs publics dès le mois de septembre prochain. Développé par le BRGM (Bureau de recherches géologiques et minières), service géologique national, l’outil MétéoEAU Nappes a été présenté le 11 juin dernier. 

Des prévisions à 6 mois pour anticiper les restrictions

Par le biais d’un site internet, on pourra non seulement connaître en temps réel l’évolution du niveau des nappes phréatiques, mais aussi prendre connaissance des prévisions pour les 3 à 6 mois à venir. En pratique, l’interface se veut simple d’utilisation. Elle proposera ainsi des cartes, des courbes dynamiques, des fiches, etc. Ce qui permettra d’aller plus loin que l’offre actuelle de bulletin de situation hydrologique, accessible via la base nationale Ades, pour passer à un bulletin prévisionnel.

Le dispositif de modélisation a notamment pour ambition de répondre aux demandes des gestionnaires et aux utilisateurs alors que le dérèglement climatique complexifie cette problématique, comme le montre la sécheresse de 2019. Il s’agirait alors d’être en capacité de prévoir le manque d’eau et les mesures de restriction en découlant. Autre apport potentiel : améliorer la gestion des risques d’inondation

Le site s’adressera donc aux décideurs, aux utilisateurs de la ressource en eau, à l’instar des stations thermales, ou encore du monde agricole.

Point de situation au 11 juin

En attendant que cette solution soit disponible, il est toujours possible d’accéder aux bilans édités par le service géologique. Ainsi, le 11 juin, une note d’information a fait état d’une « situation satisfaisante » en France au 1er juin. La recharge 2019-2020 y est jugée assez conséquente et les niveaux d’eaux supérieurs à la moyenne au mois de mai. L’état des nappes s’avère favorable pour le Bassin aquitain et le pourtour méditerranéen. En revanche, le nord-est du territoire présente toujours des niveaux bas.

© Rémi Bertogliati – Unsplash

À lire également sur Aquæ...

X