AQUÆ
Tourisme

Les thermes de Vals-les-Bains se rénovent

Temps de lecture : 2 minutes

L’établissement ardéchois entame un important programme de travaux dont l’objectif est de doubler sa capacité d’accueil.

Dix ans après les travaux d’extension de l’espace Bien-être, le SITHERE (syndicat intercommunal pour le thermalisme et l’environnement) envisage la réalisation d’un nouvel agrandissement de l’établissement thermal de Vals-les-Bains (07) afin de permettre d’accroître sa capacité d’accueil pour les activités de cures médicales et de soins de bien-être. Il s’agira en particulier d’ouvrir l’offre à une clientèle nouvelle, plus jeune et/ou internationale et de répondre aux besoins futurs de curistes en rhumatologie ; orientation pour laquelle une demande d’agrément thérapeutique est en cours d’instruction.

L’objectif est ainsi d’accueillir annuellement jusqu’à 80 000 clients pour le bien-être et 5 000 curistes (contre respectivement 40 000 et 2 700 actuellement) d’ici dix ans, selon Jean-Claude Flory, maire de Vals-les-Bains et président du SITHERE.

Lancé en février dernier, le concours restreint a été remporté par le cabinet d’architecture Luc Demolombe de Toulouse (31) et son projet intitulé « Gouttes des basaltes ». Le programme consiste en la restructuration d’une partie des thermes et leur extension pour la création d’un espace séparé, dédié au bien-être. Il intègre également une installation de stockage complémentaire d’eau thermale.

L’entrée des thermes sera mise en avant et prendra la forme d’une goutte d’eau stylisée. Les installations liées aux cures seront situées au rez-de-chaussée tandis que l’espace de bien-être sera créé à l’étage, constitué notamment d’un grand bassin en forme de goutte, accueillant un jacuzzi en son centre, entièrement vitré avec vue sur le parc boisé en contrebas. Le cabinet d’architecte a imaginé une mise en scène d’envergure autour de l’eau et de la lumière. Parmi les principaux matériaux de construction et d’aménagement utilisés figurent le basalte et le bois local.

L’investissement réalisé pourrait atteindre près de 10 M€ en fonction des financements obtenus par le SITHERE. Le chantier débutera en 2016 et se poursuivra pendant plusieurs intersaisons.

À lire aussi...

Recensement des grottes submergées en Corse 

Alban Derouet

« Les Jeudis sur l’eau », une régate hebdomadaire en baie de Seine 

TEAM AQUAE

Le tourisme fluvial face à la crise économique et sanitaire

TEAM AQUAE
Translate »
X