AQUÆ
Tourisme

Thermes des Eaux-Bonnes #50

Temps de lecture : 3 minutes

photos complexe spaExploités depuis 2010 par le groupe Valvital-Compagnie Européenne des Bains, les thermes des Eaux-Bonnes font actuellement l’objet d’un important programme de rénovation qui verra naître une bulle géante dédiée à l’activité thermoludique.

Nichés à 750 m d’altitude, dans les Pyrénées-Atlantiques, au cœur de la vallée d’Ossau, les thermes des Eaux-Bonnes sont spécialisés dans le traitement de la rhumatologie et des voies respiratoires au moyen d’eaux chaudes à 34°C, sulfurées, chlorurées sodiques et sulfatées calciques. Ils accueillent annuellement plus de 1 000 curistes dans un environnement à l’architecture de style Second Empire, dont le visage s’apprête à changer avec la modernisation de l’établissement qui intègrera un projet de spa thermal prenant la forme d’une bulle géante sur un toit du bâtiment.

Favoriser le tourisme de bien-être

En complément des cures conventionnées, courts séjours, escales détente et soins à la carte se sont développés au cours des dernières années sous l’impulsion de Valvital. Les thermes des Eaux-Bonnes disposent d’un espace aquadétente incluant piscine thermale, bassin équipé d’hydrojets à pression, sauna et hammam. Des soins esthétiques complets réalisés en partenariat avec les marques Algotherm de cosmétique marine et Valvital, produits à base d’eaux thermales côtoient des formules « bar à massage » de modelages express.

La municipalité de la station pyrénéenne, propriétaire de l’établissement thermal, s’est donné les moyens d’accompagner et de renforcer cette stratégie en faveur du développement du tourisme aqualudique et de bien-être. Un ambitieux projet de rénovation a été lancé, qui représente un budget de 6,8 millions d’euros, dont 2,8 millions d’euros financés par des subventions extérieures, et porte sur une surface de 3 450 m². L’objectif affiché est d’accueillir annuellement jusqu’à 50 000 clients bien-être.

Le chantier a démarré en début d’année avec la démolition de la maison Pommé, bâtiment adjacent aux thermes, dont seules les façades ont été conservées, destiné à héberger les locaux techniques et des appartements. Les prochains chantiers consisteront en la réfection de l’espace thermal, à la valorisation énergétique des eaux grâce à la récupération de la chaleur en deux points (sur les eaux thermales avant distribution aux soins et sur les eaux thermales usées), puis en la construction de la « bulle des Eaux-Bonnes ». Dans un deuxième temps, le parc d’hébergements communal situé à proximité sera rénové. Il est constitué de trois entités : une résidence de 15 appartements 2 étoiles, un hôtel 2 étoiles de 30 chambres et un bâtiment en plateau.

Une bulle innovante

Conçue par l’équipe de l’architecte toulousain Luc Demolombe, la bulle des Eaux-Bonnes, permettra d’élever en hauteur un certain nombre de services, permettant augmentant ainsi la capacité en surface des thermes et de la partie ludique. Elle abritera la nouvelle piscine du spa thermal et sera accrochée au toit de l’établissement actuel. Suspendue dans le vide et transparente, elle offrira aux baigneurs une vue à 360°. D’une surface de 19 mètres de diamètre, elle sera réalisée en bois massif et en matériau ETFE (éthylène tétrafluoroéthylène), un alliage innovant, à la fois léger et translucide, qui offre en outre une grande résistance à l’usure et a des propriétés autonettoyantes. Sa période de construction devrait s’étaler du mois de novembre 2014 à l’automne 2015.

 

 

 

3 questions à Stéphane Courtié, Maire des Eaux-Bonnes, assisté de Michel Goemare, DGS

 

La rénovation des thermes poursuit quels objectifs ?

L’établissement était vieillissant ; la partie rhumatologie datait de 1993. L’arrivée du nouvel exploitant, Valvital, en 2010 s’est accompagnée d’une réflexion sur la nécessité d’entreprendre un projet d’envergure capable de redynamiser notre station, dans un marché pyrénéen concurrentiel et qui s’appuie à la fois sur le thermalisme et sur l’aqualudique.

 

Quel est le calendrier des travaux ?

Après trois ans de réflexion et de conception, nous avons lancé en janvier 2013 un concours qui a été remporté par l’architecte Luc Demolombe avec un projet de Bulle très novateur. Le lancement des travaux est intervenu en avril 2014. L’objectif est de livrer pour juillet 2015 la partie relative aux cures thermales et nous comptons inaugurer la partie ludique au 1er décembre 2015, en lien avec l’ouverture du domaine skiable de Gourette, situé sur notre commune.

 

D’autres actions en faveur du tourisme sont-elles prévues ?

« La bulle des Eaux Bonnes » est un moteur, mais elle s’accompagne d’un programme de modernisation de l’offre d’hébergement qui concernera 100 à 150 lits. Il va s’agir notamment de relier l’hôtel communal à l’établissement thermal d’ici 2 à 3 ans et de le faire monter en gamme. Une résidence de 15 appartements va être rénovée et nous envisageons la mise à disposition d’un bâtiment, également relié à l’établissement thermal, pour la réalisation d’un programme de construction d’une vingtaine d’appartements. De plus, un plan de rénovation urbaine qui concernera le jardin central de la ville et une meilleure lisibilité des accès piétons et véhicules est prévu.

 

    

 

À lire aussi...

Recensement des grottes submergées en Corse 

Alban Derouet

« Les Jeudis sur l’eau », une régate hebdomadaire en baie de Seine 

TEAM AQUAE

Le tourisme fluvial face à la crise économique et sanitaire

TEAM AQUAE
Translate »
X