AQUÆ
Tourisme

Algérie : dynamisme des stations thermales

Temps de lecture : < 1 minute

Nouria Yamina Zerhouni, ministre algérien du tourisme et de l’Artisanat, a annoncé lors d’une conférence donnée début janvier la mise en place de plusieurs projets de création et de réhabilitation de stations thermales. Côté création, si la ministre a affirmé que quatorze projets étaient actuellement à l’arrêt pour des raisons techniques, elle a confirmé que 18 autres étaient en cours de réalisation dans le pays. Côté réhabilitation, elle a fait savoir que 8 stations thermales existantes faisaient actuellement l’objet de projets de rénovation plus moderne à l’image de celle d’Hammam Tassa.

La ministre a également indiqué que des études de sites potentiellement riches en eau thermale seraient réalisées pour examiner les possibilités de construction de stations thermales. Une réponse apportée à la sollicitation croissante de la population pour des lieux de cures thermales ouverts à l’année. Actuel- lement, l’Algérie compte 200 stations thermales. Enfin, elle a par ailleurs fait savoir que des mesures ont été prises pour inciter les investisseurs privés à lancer des projets dans le secteur : depuis 2009, plus de 860 projets ont été validés par le ministère du tourisme dont 50 % sont en cours de réalisation.

À lire aussi...

Nouveau spa thermal à Digne au printemps

TEAM AQUAE

Le sable, une ressource essentielle en voie de disparition

TEAM AQUAE

25e anniversaire de l’ESPA

TEAM AQUAE
Translate »
X