AQUÆ
Société

Bien-être : les tendances 2017

Temps de lecture : 2 minutes

tendances bien-être 2017Silence, wellness psychique ou encore créativité sont les grandes orientations du secteur du bien-être pour les mois et les années à venir, selon le Global Wellness Summit.

 

Le 10e Global Wellness Summit, tenu en Autriche, au mois d’octobre, a réuni plus de 500 experts internationaux, qui ont échangé sur le thème « Retour vers le futur ». Des travaux ont abouti à la publication des « Huit Tendances Wellness pour 2017 – et au-delà » qui identifie les grandes orientations à venir d’une industrie qui, aujourd’hui, représente 3 200 Md$ (3 000 Md€).

Le sauna réinventé – La conception de l’expérience du sauna, très différente selon les régions où elle est pratiquée, tend à se rapprocher de la culture traditionnelle des bains européens, qui l’associe à un espace à la fois social et créatif. Des événements de sauna Aufguss (bain de vapeur humidifié et parfumé) amènent par exemple le « maître du sauna » à réaliser des performances théâtrales.

Une architecture du bien-être – Alors que l’architecture s’est longtemps limitée à un aménagement destiné à éblouir ou surprendre le client, désormais la préoccupation se dirige vers la création de « bâtiments vivants » qui disposent de leur propre énergie, se veulent « sains » pour leurs visiteurs et respectueux de l’environnement.

Le silence – Pour répondre à un monde hyper connecté et au bruit ambiant, facteurs de stress et d’anxiété (étude de l’université Duke, É-U., 2013), les destinations de bien-être développent des programmes de soins dédiés au silence et à la détox digitale.

L’art et la créativité – À l’instar du Gainsborough Bath Spa Hotel (Royaume-Uni), où l’on peut écouter un concert de violon en se baignant, les établissements intègrent de plus en plus d’éléments artistiques et créatifs à leurs programmes, comme facteurs de bien-être. Parmi les nouveautés, des ateliers de coloriage pour adultes, ou un accompagnement de cours de yoga par des bols chantants himalayens.

Le wellness réinvente la beauté – On observe une mutation du secteur de la beauté, qui tente de répondre à une demande croissante de produits « authentiques », plus axés sur le bienêtre et qui a pour objet de renforcer la « beauté intérieure ».

Le bien-être mental – Le rapport prédit le bien-être psychique comme une tendance lourde à venir. Au programme : nouvelles approches dites intégratives impliquant psychothérapeutes et neuroscientifiques, explosion des ateliers de méditation et applications dédiées, etc

Bien-être et cancer – L’industrie du bien-être cesse d’exclure les malades souffrant de cancers pour leur apporter confort et dignité, appuyée par les études médicales prouvant le rôle positif de ces soins dans l’accompagnement de la maladie.

Au-delà de la « ghettoïsation » du wellness – Rompant avec l’image élitiste qu’elle véhicule parfois, l’industrie du tourisme de bien-être va se démocratiser, tendant vers deux directions : celle des services « lowcost » d’une part, et celle du « juste prix » qui vise à récompenser au mieux le travail humain et à repartager les profits avec les populations locales.

Le rapport sur aquae-officiel.fr 

À lire aussi...

Cyberattaque : faut-il craindre pour la sécurité de l’eau potable ?

TEAM AQUAE

Des innovations face à la menace de pénurie d’eau potable

TEAM AQUAE

Thermalisme : 63 % de curistes en moins en 2020 en raison de la crise sanitaire

TEAM AQUAE

Leave a Comment

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Translate »
X