AQUÆ
Société

Peau : Meilleur jeune chercheur

Laura Cau, en thèse à l’UDEAR (Unité Différenciation Épidermique et Auto-immunité Rhumatoïde) du CNRS de Toulouse (31), a remporté, le 18 novembre dernier, le prix du Meilleur jeune chercheur 2016 lors du Skin Physiology International Meeting (SPIM), tenu à Vichy. L’événement, dédié aux études sur la peau et qui réunit des experts internationaux en physiologie, biologie, biochimie, dermatologie, a récompensé d’une bourse de 15 000 € l’étudiante pour son projet sur l’un des marqueurs de différenciation épidermique, la filaggrine, intitulé « Role of peptidylarginine deiminases in the regulation of filaggrin proteolysis ». Un deuxième prix, celui du Meilleur poster 2016 et doté de 4 000 €, a été remis à Emmer Duffy, étudiante australienne, actuellement en postdoctorat à l’Université de Dublin en Irlande, pour son travail portant sur les molécules volatiles cutanées.  

À lire aussi...

La seconde vie des filets de pêche plastiques

Aquae

Un mariage sous la mer

Aquae

Marin pêcheur : métier et danger au quotidien

Aquae

Leave a Comment

16 − quatorze =

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Translate »