AQUÆ
Société

Okahina Wave : surf et écologie

Cet atoll flottant vise à rendre la pratique du surf accessible, même en milieu urbain ou touristique, tout en protégeant la nature environnante. 

Okahina Wave est une vague artificielle ayant pour objectif d’être intégrée aux lieux destinés à la pratique du surf. Mis au point par une équipe menée par Laurent Hequily, ce dispositif vise à favoriser la pratique du surf, sans pour autant dénaturer l’environnement. Il a été inspiré par le fonctionnement des atolls polynésiens et des passes du Bassin d’Arcachon : il utilise la souplesse et la faiblesse naturelles de l’eau pour former une vague. Par ailleurs il n’a aucune emprise au sol, s’installe sans béton, ne consomme pas d’eau traitée et ne nécessite aucun système de filtration. Okahina Wave permet de former des vagues de 80 cm à 2 mètres de haut et propose un temps de glisse de 30 secondes : les vagues peuvent être paramétrées pour convenir aux débutants comme aux spécialistes de la discipline. Okahina Wave peut être installé sur la mer, un lac, une rivière, qu’ils soient en zone touristique ou urbaine. Grâce au mouvement de la vague, l’eau de la zone est oxygénée et son réchauffement est ainsi limité. De plus, un récif artificiel est créé sous la structure afin de favoriser le développement de la vie sous-marine.

En test depuis l’été dernier, ce produit tente de répondre à une demande conséquente d’équipements pour ce sport, qui sera olympique dès 2020. Des fonctionnalités nouvelles seront développées pour que le dispositif Okahina Wave permette une expérience connectée : des capteurs de mouvements permettront d’analyser la session tandis que des données liées à l’environnement aquatique pourront être collectées par un organisme scientifique.

À noter que la vague Okahina a remporté, fin 2016, un Blue Ocean Award visant à récompenser les entreprises françaises ayant créé un produit innovant sur le nouveau marché Océan Bleu.

À retenir : Avec sa structure modulable à tout environnement, l’Okahina Wave peut s’implanter sur divers plans d’eau comme des lacs ou rivière. 

À lire aussi...

La seconde vie des filets de pêche plastiques

Aquae

Un mariage sous la mer

Aquae

Marin pêcheur : métier et danger au quotidien

Aquae

Leave a Comment

quatorze − 14 =

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Translate »