AQUÆ
Société

Docteur Patrick Sichère – Rhumatologue et coorganisateur du Congrès médical « Prise en charge non médicamenteuse de la douleur »

Temps de lecture : 2 minutes

Visuel-Congrès-Dax-18-mars-2017-©annie-goetzingerPourquoi organiser un congrès sur la prise en charge de la douleur à Dax ? Tout d’abord d’un point de vue médical. En effet, les recommandations donnant priorité aux traitements non médicamenteux se multiplient. Par exemple, concernant la fibromyalgie, cette pathologie qui témoigne d’une fonction douleur inadaptée, l’Eular (Ligue européenne contre le rhumatisme) écrit clairement que la prise en charge non pharmacologique est prioritaire sur les traitements médicamenteux. Qu’en est-il de l’arthrose ? Elle est plurifactorielle dans ses mécanismes, donc les traitements sont tout aussi multiples et complémentaires. Quant aux douleurs du dos, qui représentent la première cause de consultation dans les centres de la douleur, le bénéfice apporté par une prise en charge globale de la personne n’est plus à démontrer. Ensuite parce que la ville de Dax devient un fleuron en la matière. Pas seulement parce que les soins thermaux sont optimum grâce à un personnel motivé et connaisseur, aux célèbres péloïdes, mais aussi en raison d’une première mondiale. Car c’est à Dax qu’une étude, intitulée Fiett (Fibromyalgie Éducation Thérapeutique en cure thermale), compare, et ce depuis 2015, deux groupes de patients : un groupe d’individus bénéficiant des soins thermaux adaptés à la fibromyalgie, versus un groupe de personnes auquel on propose en plus une éducation thérapeutique. Éducation thérapeutique consistant à suivre des ateliers qui permettent aux patientes et patients de mieux comprendre pourquoi elles, ils, souffrent et comment remédier à leur douleur pour obtenir un soulagement à longue échéance. Le programme de ce congrès médical, organisé le 18 mars prochain, est donc le reflet de cet élan. De l’hypnose à la pleine conscience, de l’éducation thérapeutique à certaines thérapies innovantes, ce qui se dit et ce qui se fait de mieux y sera présenté par plusieurs intervenants. Tout cela pour le bienfait des patients et de leur environnement. À suivre donc, avec plaisir et sans modération. Bon congrès !

Crédits photo : © Annie Goetzinger

À lire aussi...

Bientôt de l’eau, de l’agriculture et de l’oxygène sur Mars ?

TEAM AQUAE

Pour les femmes boliviennes, l’eau est source de vie… et d’inégalités persistantes

Alban Derouet

Pénurie d’eau et agriculture : la piste des sources « non conventionnelles »

TEAM AQUAE

Leave a Comment

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Translate »
X