AQUÆ
Société

Prise en charge de la douleur

Visuel-Congrès-Dax-18-mars-2017-©annie-goetzingerPlusieurs praticiens de santé ont présenté leurs méthodes pour soulager les douleurs chroniques de leurs patients lors d’une journée spécialement consacrée à cette thématique.

Organisé le 18 mars dernier par l’Association des établissements thermaux de l’agglomération dacquoise au Best Western Sourcéo, à Saint-Paul-lès-Dax (40), le congrès médical « Prise en charge non médicamenteuse de la douleur » a réuni une cinquantaine de participants autour de thématiques comme l’hypnose, la méditation ainsi que la médecine thermale. Élisabeth Bonjean, maire de Dax (40), a souligné cette très bonne initiative, organisée dans la station dacquoise qui a augmenté de 4 % son activité en 2016. Par ailleurs, Michel Baqué, président de Thermes Adour et du cluster Aqui O Thermes, a fait part de la volonté d’ancrer cette manifestation dans la durée afin de poursuivre les discussions autour de ce sujet.

Médecine thermale

La première intervention a été tenue par le Pr Christian-François Roques, président du conseil scientifique de l’AFRETh (Association française pour la recherche thermale), qui est revenu sur les travaux montrant l’action de la médecine thermale pour soulager les douleurs chroniques. Membre de l’Académie de médecine, il a annoncé la publication prochaine d’une étude à ce propos dans un bulletin de l’organisme. Le Dr Philippe Ducamp, un des deux coordinateurs de l’étude FIETT, a présenté quant à lui cette recherche qui a comparé deux groupes de patients souffrant de fibromyalgie, un bénéficiant de soins thermaux et un autre qui participait en plus à des ateliers d’éducation thérapeutique. Le Dr Laurent Grange, président de l’AFLAR (Association française de lutte anti-rhumatismale), est revenu sur l’intérêt de ces programmes pour différentes pathologies et sur les règles à respecter pour proposer ces ETP.

Autres prises en charge

Le Dr Patrick Sichère, coorganisateur du congrès, a consacré son intervention au syndrome fibromyalgique, qui a permis de mieux identifier et comprendre les mécanismes de la douleur chronique. Mettant l’accent sur une prise en charge pluridisciplinaire, il a insisté sur le fait que les patients possèdent déjà en eux un potentiel à exploiter pour apprendre à gérer la douleur. Le Dr Agnès Monnier, chef de service de rhumatologie du Centre hospitalier de la Côte Basque à Bayonne (64), a fait part de son expérience sur l’hypnose : des vidéos de personnes effectuant des mouvements ou ne ressentant aucune douleur lors d’infiltrations ont étayé ses propos. Le Dr Myriam Cadenne, rhumatologue au CHU de Bordeaux (33), a présenté les bienfaits de la méditation pleine conscience grâce aux études publiées et à son retour d’expérience. Le Dr Laurence David, responsable de la consultation douleur du Centre hospitalier de la Côte Basque, est revenue sur la méthode de thérapie-miroir, utilisée avec des patients souffrant notamment d’algodystrophie, qui vise à stimuler le côté atteint tout en montrant le côté sain dans un miroir. À noter également la présentation, par le Dr Monique Latare, du Scenar, appareil créé par des médecins russes, alliant le biofeedback et la stimulation.

À lire aussi...

Bientôt de l’eau, de l’agriculture et de l’oxygène sur Mars ?

TEAM AQUAE

Pour les femmes boliviennes, l’eau est source de vie… et d’inégalités persistantes

Alban Derouet

Pénurie d’eau et agriculture : la piste des sources « non conventionnelles »

TEAM AQUAE

Leave a Comment

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Translate »