AQUÆ
Société

Projet de ville Pleine Santé de Royat

Temps de lecture : 2 minutes

thermes royatAu mois de mai est prévue la signature de la charte de station de Royat-Chamalières, le centre thermal des volcans s’appuie sur un nouveau concept, celui de la Régénération.

Le « Grand Plan Thermal », lancé en novembre 2016 par le Conseil régional Auvergne-Rhône-Alpes, a inspiré la ville de Royat (63) qui a lancé une phase de mobilisation des acteurs locaux. L’optique est de redynamiser son activité thermale et touristique en se positionnant durablement dans le concept de Station Thermale de Pleine Santé. Les principaux acteurs sanitaires, économiques et touristiques de la station ont alors décidé d’un positionnement innovant, la Régénération.

Une source de distinction

Royat abrite en effet un gaz thermal qui représente un levier de différenciation par rapport aux autres stations thermales françaises. Ce gaz, d’origine magmatique profonde, contient 95,5 % de gaz carbonique, un puissant vasodilatateur. Associé à l’eau minérale, ce gaz thermal entraîne une décontraction musculaire qui favorise l’oxygénation des tissus, l’élimination des toxines voire un développement de facteurs de croissance. Cette « COthérapie » représente un positionnement marketing attractif car il permet de s’affranchir du cadre d’une pathologie ou d’une clientèle limitée, ce qui perpétuerait l’activité économique de la ville. L’accord de ce nouveau positionnement entre les différents acteurs engagés dans la « Station Thermale de Royat-Chamalières de Pleine Santé » a abouti à la rédaction d’une Charte de Station. L’objectif est, d’ici 2025, de conférer à Royat une reconnaissance dans le thermalisme d’innovation ainsi qu’une dynamisation du tourisme de Pleine Santé. Signée courant mai, cette charte présente un nouveau secteur d’activité qui se positionne entre le spa et les thermes médicalisés.

Un panel de curistes élargi

Les séjours de courte durée thématisés permettront d’atteindre une cible de proximité, des touristes qui séjournent sur place et des curistes non conventionnés. La station Royat- Chamalières peut, par exemple, accueillir une clientèle d’entreprises dans le cadre de l’optimisation du bien-être au travail ou encore de la prévention des pathologies liées au monde professionnel. Le centre thermal a par ailleurs établi des partenariats avec de grandes entreprises locales telles que Michelin. Les étudiants représentent également un public potentiel, la Méthode Royat favorisant la relaxation intellectuelle. Enfin, la station thermale considère les sportifs comme une cible éventuelle, les cures envisagées étant adaptées à la préparation ou la récupération musculaire. Dans la continuité de l’élargissement de son champ d’action, le centre thermal souhaite toucher une clientèle non-curiste plus sensible aux activités ludiques ou à une offre spa et bien-être. Pour ce faire, les différents acteurs du projet s’engagent à définir de nouveaux produits packagés liés au concept de Régénération. La station prévoit en effet un renforcement de l’offre loisir et spa au centre thermoludique Royatonic et la création d’une offre de type spa thermal associée. De plus, un hébergement sur place consolidera le projet de dynamisation de la ville.

À lire aussi...

Néris : mise en vente des thermes

TEAM AQUAE

Le thermalisme en négociation avec Bercy

TEAM AQUAE

Qualité de l’air : du nouveau pour l’indice ATMO

TEAM AQUAE

Leave a Comment

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Translate »
X