AQUÆ
Société

En Marche pour la prévention

Temps de lecture : 2 minutes

macron programme santéLe 7 mai dernier, est devenu président de la République, Emmanuel Macron, dont le programme de santé se concentre principalement sur la démocratisation des soins et des actions préventives.

L’enjeu dans le secteur de la santé, d’après le leader du programme d’En Marche, s’articule autour de trois points : la conduite de la « révolution » de la prévention, l’accélération de la lutte contre les inégalités et une meilleure efficacité du système de santé. L’ancien banquier d’affaires veut réaliser des économies durables au moyen de réformes de fond. 5 milliards d’euros devraient être consacrés à un plan d’investissement en soins primaires, dans l’innovation, dans le déploiement de la télémédecine et dans l’hôpital de demain.

Prévenir plutôt que guérir

L’action première du nouveau président de la République repose sur le financement d’actions préventives pour une baisse des dépenses des soins curatifs. Au centre de cette initiative, la lutte contre les 80 000 décès par an dûs aux accidents, aux suicides, à l’alcoolisme et au tabagisme. Un nouvel objectif est fixé : que la génération qui naît aujourd’hui soit la première génération sans tabac. Dans le cadre de cette démarche, un service sanitaire de trois mois devrait être créé, au travers duquel 40 000 étudiants interviendront dans les écoles et les entreprises pour des actions de prévention. Par ailleurs, Emmanuel Macron souhaite rétablir le remboursement à 100 % du traitement des formes sévères d’hypertension artérielle (HTA), afin d’éviter des pathologies plus graves et plus onéreuses. L’angle d’attaque tend également vers une diminution des inégalités sociales et territoriales.

Un système de santé pour tous 

Le président de la République se concentre aussi sur l’amélioration de la couverture des soins, en renforçant leur accessibilité et leur disponibilité sur l’ensemble du pays, tout en garantissant leur qualité. Celui qui était ministre de l’Économie s’engage à ce qu’aucun soin utile ne soit déremboursé pendant toute la durée de son quinquennat et veut généraliser la vente des médicaments à l’unité pour pallier le gaspillage. Par ailleurs, il fixe comme objectif, la prise en charge à 100 % des lunettes, des prothèses dentaires et de l’audition d’ici 2022, et ce, sans augmenter le prix des mutuelles. Pour ce faire, Emmanuel Macron instaurera trois contrats types que devront proposer assureurs et mutualistes afin de garantir la transparence et de faciliter les comparaisons. Dans la lutte contre les déserts médicaux, une augmentation du numerus clausus devrait être effectuée, ainsi qu’un doublement du nombre de maisons pluridisciplinaires de santé et une démocratisation de l’accès à la télémédecine. À travers les lignes du programme d’En Marche, le tiers payant s’envisage comme « généralisable » à tous les professionnels qui le désirent, afin de ne pas pénaliser les spécialistes de la santé. Dans ce sens, l’importance de la tarification à l’activité (T2A) sera réduite.

Photo © Présidence de la République

À lire aussi...

Que deviennent les déchets plastiques rejetés dans l’océan depuis les côtes et les rivières ?

Alban Derouet

De nouvelles mesures pour protéger les marins

TEAM AQUAE

En France, les pluies de mai permettront-elles de mieux affronter la sécheresse estivale ?

TEAM AQUAE

Leave a Comment

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Translate »
X