AQUÆ
Société

Scanner la peau avec un smartphone

Un scanner pour analyser l’épiderme a été créé par Neutrogena pour conseiller des produits de beauté en fonction de chaque type de peau.

Neutrogena a développé, avec la startup FitSkin, le SkinScanner, présenté au salon Consumer Electronic Show aux États-Unis (Aquæ n° 121). Associé à l’application Skin360, ce système fonctionne grâce à 12 LED, une lentille grossissante 30x et des capteurs d’humidité. Il se fixe sur l’appareil photo des smartphones et permet d’établir un diagnostic complet de l’épiderme. Taux d’hydratation, profondeur des rides, taille des pores… Toutes les données collectées permettent d’obtenir le Skin360 Score, une note sur 100 générée par un système d’intelligence artificielle. Ce dernier s’appuie sur la comparaison des résultats avec d’autres personnes de la même tranche d’âge.
Envoyé à l’application, ce score et l’analyse de la peau permettent de proposer des produits de beauté adaptés. Le groupe Johnson & Johnson, propriétaire de la marque, prévoit d’étendre sa technologie à ses filiales beauté (Le Petit Marseillais, Clean & Clear, etc.). Le SkinScanner est, pour l’instant, adapté à la beauté. Pour traiter les problèmes de peau, il nécessiterait le feu vert de la FDA (administration américaine des denrées alimentaires et des médicaments).

À lire aussi...

La seconde vie des filets de pêche plastiques

Aquae

Un mariage sous la mer

Aquae

Marin pêcheur : métier et danger au quotidien

Aquae

Leave a Comment

3 × 3 =

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Translate »