AQUÆ
Image default
Société

L’innovation dans le thermalisme

Temps de lecture : 2 minutes

Les thermes de Balaruc-les-Bains ont accueilli la première journée « Innover dans le thermalisme » avec l’ambition de réunir les professionnels du secteur et de générer de nouveaux projets.

Le 13 mars dernier, la journée « Innover dans le thermalisme » était organisée aux thermes de Balaruc-les-Bains (34) afin de sensibiliser la filière à l’importance de l’innovation. Une initiative née d’un partenariat entre AD’OCC (Agence de développement économique d’Occitanie) et la Fédération thermale d’Occitanie. Il s’agit de la première action de la commission innovation créée au sein de la Fédération et coanimée par AD’OCC. Plus de 110 participants ont répondu à l’appel, dont 71 entreprises, 15 établissements thermaux et une dizaine de mairies. Tables rondes et pitch entreprises ont animé la journée.

Des pistes d’innovation
Au préalable, Gérard Canovas, maire de Balaruc et PDG de l’établissement thermal, est revenu sur le rôle du thermalisme, générateur d’emploi, et la nécessité d’innover. Rachid Ainouche, PDG des thermes de La Roche-Posay (86) et président de l’AFTH (Association française des techniques hydrothermales), a quant à lui rappelé les innovations des 20 dernières années. Il a également donné des pistes d’évolution : séjours prévention ou encore prise en charge des malades d’Alzheimer et des aidants.
Trois thèmes ont été mis en avant : la ressource hydrominérale, la prévention des effets du vieillissement et le numérique. Concernant l’eau thermale, Jean-Michel Clerc, chargé de mission au sein d’AD’OCC, et Wainer Tabone, secrétaire général de la Fédération thermale d’Occitanie, ont présenté le cycle de l’eau. L’idée était d’expliquer comment mieux capter et gérer cette ressource. Après une table ronde, les entreprises ont pu proposer des solutions nouvelles, comme les médias filtrants de Gaches Chimie Spécialités.
Le bien-être des séniors a ensuite été abordé. Un débat a évoqué le risque de non prise en charge des cures par les mutuelles et l’enjeu de la cohabitation entre bien-être et santé. Concernant les projets, Naturalpad a présenté son concept de serious game, un jeu éducatif destiné aux personnes âgées pour maintenir leurs capacités cognitives.
La journée s’est terminée avec le numérique, notamment le big data. Des applications pour conserver le lien avec le curiste, en l’accompagnant avant et après son séjour, ont été mises en avant.

Vers un cluster
Cette manifestation a également permis d’annoncer la création, au cours du 2e trimestre 2018, d’un groupe de travail eau et thermalisme dans le cadre de la Stratégie régionale de l’innovation. « Il représente un pas en avant vers un cluster ou un pôle régional de compétitivité », précise Wainer Tabone. Parallèlement, la journée a favorisé la rencontre entre la Fédération thermale d’Occitanie et COSMED, association nationale représentative des PME de l’industrie cosmétique. Un après-midi consacré à la cosmétique dans le thermalisme devrait d’ailleurs être organisé avant l’été.

© Balaruc

À lire aussi...

Néris : mise en vente des thermes

TEAM AQUAE

Le thermalisme en négociation avec Bercy

TEAM AQUAE

Qualité de l’air : du nouveau pour l’indice ATMO

TEAM AQUAE

Leave a Comment

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Translate »
X