AQUÆ
Image default
Société

Assister les malades bronchiques

Temps de lecture : 2 minutes

Physio Assist veut améliorer la qualité de vie des personnes atteintes de mucoviscidose et de bronchites chroniques en proposant un appareil respiratoire connecté.

Lancée en 2012 avec l’appui du CNRS et du CRCM de l’hôpital Nord de Marseille (13), la société de matériel médical Physio Assist a développé l’appareil respiratoire Simeox. Le produit a été commercialisé pour la première fois en 2016 auprès de professionnels de santé français, allemands et britanniques et vise en priorité les établissements de santé.

Le dispositif médical

Après quatre années de recherche et développement, la solution combine un générateur de vibrations pneumatiques de cisaillement, des consommables et une interface tactile connectée pour accompagner l’utilisateur et observer à distance les effets de l’usage de l’appareil sur le bien-être du malade.
Simeox génère un signal vibratoire pneumatique qui agit sur le mucus intrapulmonaire, le liquéfier et le drainer. Ce signal, par sa qualité de transmission, sa fréquence, sa puissance et son temps de stimulation, permettrait de stimuler le mucus bronchique par dépressions successives, tout en assurant une expiration passive et ainsi réduire la viscosité des sécrétions, facilitant le drainage des bronches.

Malades et professionnels ciblés

Simeox a été mis au point pour les patients avec un mucus visqueux et épais, pour qui la fonction mucociliaire est altérée – parmi lesquels les patients atteints de mucoviscidose et les patients souffrant de BPCO (broncho pneumopathies chroniques obstructives). Mais aujourd’hui, la PME reconnaît s’intéresser plus particulièrement aux personnes atteintes de mucoviscidose, en s’adressant à la cinquantaine de centres médicaux qui les accueillent. Son intérêt résiderait dans le fait de sortir sans fatigue d’un encombrement bronchique en évitant des actes de kinésithérapie lourds.
L’autre cible est les kinésithérapeutes libéraux. L’objectif de cet appareil, pour le kinésithérapeute, est de « se focaliser sur des activités où il peut apporter plus de valeur ajoutée, comme le réentraînement à l’effort ou le management du patient », d’après Adrien Mithalal, PDG de l’entreprise.

Amélioration du produit

La société mène des essais cliniques et une étude multicentrique conduite dans plusieurs centres de mucoviscidose afin de permettre d’en valider le remboursement dans plusieurs pays européens. Elle cherche aussi à développer l’opérabilité de Simeox afin de s’adresser directement au patient. Pour cela, elle va travailler sur la connectivité de la solution et une refonte de son interface graphique à partir de 2019.
Le but est de développer du « biofeedback » : permettre au patient de monitorer visuellement son traitement et lui offrir un coaching tout en maintenant le lien avec le professionnel de santé au travers d’une plateforme.

À lire aussi...

Eau de Paris s’interroge sur son avenir 

TEAM AQUAE

Sécheresse historique à La Réunion 

TEAM AQUAE

Le voyage écoresponsable de Constance et Clément

TEAM AQUAE
Translate »
X