AQUÆ
Image default
Tourisme

Christian Mantéi – Directeur général d’Atout France

Comment s’évalue le tourisme de santé ?
Il existe peu de statistiques globales en matière de tourisme de santé. Nous disposons d’indicateurs réguliers sur le marché de la thalassothérapie et du thermalisme, mais les données sont plus ponctuelles pour les spas et le tourisme médical. En revanche, Atout France assure un suivi régulier de l’évolution des produits bien-être grâce à son cluster tourisme et bien-être et a réalisé en 2016 une étude Destinations Bien-être et Spas pour décrypter le marché actuel.

Quel est l’état des lieux de ce marché pour la France ?
Avec un peu plus de 4,7 M€ de CA moyen par unité, les centres thermaux se positionnent devant les autres équipements. En 2018, le thermalisme en France représente 20 % du capital thermal européen. Entre 2016 et 2021, le montant estimé des investissements des stations thermales s’élèvera à 825 M€. La contribution du tourisme de santé à l’économie touristique de notre pays demeure encore embryonnaire, mais avec des efforts concertés il y a là un véritable vecteur de croissance de nos recettes pour l’avenir.

Quels sont les freins dans le traitement de ces données ?
Les données moyennes ont un sens limité tant les écarts entre les centres sont conséquents. Il faut noter que l’agglomération des données reste complexe à réaliser dans la mesure où les différents équipements mêlent parfois commercialement et comptablement leurs activités cœur de métier avec de l’hébergement et de la restauration.

©DR
L’intégralité de l’entretien sur aquae-officiel.fr

Lire aussi :  10 thermes et sources chaudes du monde

À lire aussi...

Vacances : 10 lacs à découvrir en France

Aquae

Archéologie sous-marine : le musée du Ponant

Aquae

Focus sur l’innovation en habitat aquatique

Aquae
Translate »