fbpx
AQUÆ
Image default
Société

CES 2019, la santé au cœur de la French Tech

Temps de lecture : 2 minutes

A l’occasion du salon Consumer Electronics Show (CES) 2019 de Las Vegas, de nombreuses innovations françaises dédiées à la santé et au bien-être étaient présentes.

Le secteur de la santé et du bien-être a été fortement représenté durant le CES, qui s’est tenu du 8 au 11 janvier 2019. Par rapport à l’année dernière, le nombre d’exposants du secteur de la santé était supérieur de 25 %. Cette progression est symbolisée par le congrès Digital Health Summit, qui passe en revue les grandes tendances du secteur durant le salon. La French Tech présente cette année plus de 66 sociétés spécialisées dans la santé.

Troubles du sommeil
Des dispositifs pour gérer les problèmes liés au sommeil étaient présents. Parmi les applications françaises se trouvaient des solutions de bandeau connecté.
La société Dreem (75) a exposé son produit réalisant des électro-encéphalogrammes afin de surveiller l’activité cérébrale du dormeur et de le relaxer par des sons. Pour URGO Tech, société du groupe URGO, l’utilisation d’un bandeau relié à une application mobile permet d’effectuer des entraînements cérébraux personnalisés pour retrouver un sommeil de qualité.

Surveillance de la santé
Sur l’aspect du contrôle de la santé, de nombreuses solutions ont été visibles, portées par la vague des objets connectés. La société Withings, qui a été rachetée à Nokia par son fondateur Eric Carreel, en 2018, y a présenté un tensiomètre connecté Withings BPM Core capable de surveiller l’hypertension artérielle, la fibrillation auriculaire et la cardiopathie valvulaire. Le projet Lymphometry de la société Quantmetry (75) se positionne sur la santé prédictive avec une manche connectée qui, via un dispositif d’intelligence artificielle (IA), peut prévenir les complications chez les patientes atteintes d’un cancer du sein.

Thérapie digitale
Wefight (34), avec son chatbot Vik qui accompagne les patientes souffrant d’un cancer du sein en répondant à leurs questions grâce à l’IA, a dévoilé ses évolutions avec la prise en compte de pathologies comme la migraine ou l’asthme. D’autres startups, comme ExactCure (06), se positionnent sur l’idée de thérapie digitale en créant le jumeau numérique d’un patient afin de sécuriser sa prise de traitement en biomodélisant l’impact de ce dernier sur sa santé.
Les grands acteurs du marché étaient également présents, à l’instar de L’Oréal, qui a reçu un prix d’innovation pour My Skin Track pH, un capteur de mesure du niveau de pH de la peau
(Aquæ n° 140).

© Ces.tech

À lire aussi...

Impact du COVID-19 : et le transport maritime dans tout ça ?

Lucie Lefebvre

La Chine surveille le risque de pénurie d’eau dans le nord du pays

TEAM AQUAE

Le réchauffement climatique, priorité des Français devant la santé

Lucie Lefebvre
Translate »
X