AQUÆ
Image default
Société

Euromonitor international : focus sur la prévention

Temps de lecture : 2 minutes

Un rapport met en avant la tendance à un mode de vie sain et équilibré, afin de préserver l’état de santé et d’éviter le recours aux médicaments.

Publié par Euromonitor International en mai 2019, un rapport met en lumière les Tendances de consommation affectant la santé et l’alimentation. Réalisé par Amrutha Shridhar, il s’appuie sur une enquête publiée en février 2019.[ihc-hide-content ihc_mb_type= »block » ihc_mb_who= »unreg » ihc_mb_template= »3″ ]

L’entreprise, spécialisée dans les études de marché, souligne l’évolution des habitudes vers « une approche plus holistique de la santé ». À l’utilisation de médicaments, les consommateurs préféreraient adopter une meilleure alimentation et un mode de vie plus actif.

Prendre en compte le bien-être psychologique

Tout d’abord, le rapport témoigne de la progression de l’intérêt porté au bien-être psychologique. « Les consommateurs […] ne cherchent plus seulement à avoir l’air bien, mais aussi à se sentir bien », précise l’auteur. Ainsi, une hausse de la pratique du yoga et de la méditation est remarquée. En outre, le sommeil prend une place centrale et les individus demandent davantage de flexibilité dans les horaires de travail.
Parallèlement, une montée du stress et de l’anxiété est mise en avant. Il en incomberait aux réseaux sociaux et aux changements en termes de politique et d’environnement. En France, près de 30 % de la population serait exposée. Et environ 75 % affirment que cela a un impact modéré ou élevé sur leur vie quotidienne.
Des modes de vie équilibrés
Par ailleurs, le point est fait sur les habitudes alimentaires. Ainsi, les consommateurs s’orientent vers des repas faibles en sucres, en glucides et en calories, et riches en protéines. De plus, la raw food (aliments bruts et peu cuits), les produits vegan ou sans apports laitiers sont de plus en plus recherchés, même par les individus ne suivant pas de régime particulier.
Cette tendance s’accompagne d’une croissance de la pratique sportive. En plus d’être perçue comme un moyen de prévention, elle permettrait d’offrir une image de soi plus valorisante.

Prévenir plutôt que guérir

Enfin, la prévention est abordée. « Les consommateurs sont prêts à […] prendre des mesures concernant l’exercice, le bien-être psychologique et l’alimentation, plutôt que d’avoir à traiter des problèmes de santé plus tard », explique Amrutha Shridhar.
L’enquête de février 2019 s’intéresse, par exemple, aux vitamines et aux compléments alimentaires. Elle montre que plus de 60 % des Nord-Américains estiment qu’ils sont importants pour la santé, contre moins de 45 % des Européens.

© Freepik

[/ihc-hide-content]

À lire aussi...

Bientôt de l’eau, de l’agriculture et de l’oxygène sur Mars ?

TEAM AQUAE

Pour les femmes boliviennes, l’eau est source de vie… et d’inégalités persistantes

Alban Derouet

Pénurie d’eau et agriculture : la piste des sources « non conventionnelles »

TEAM AQUAE
Translate »
X