AQUÆ
Image default
Tourisme

Vers un rachat de Thomas Cook France

Temps de lecture : 2 minutes

Le voyagiste anglais, en faillite, a cessé son activité, alors que Thomas Cook France fait l’objet d’une procédure de redressement judiciaire afin d’être repris.

Le 23 septembre dernier, le groupe Thomas Cook a annoncé sa faillite. Le voyagiste, créé en 1841 en Angleterre, a donc été placé en liquidation immédiate.

Il a été contraint de cesser ses activités au Royaume-Uni alors que près de 600 000 touristes se trouvaient encore dans leurs destinations de vacances. Concernant les clients français, ils étaient environ 10 000 en cours de voyage avec la compagnie au moment de la banqueroute.

[ihc-hide-content ihc_mb_type= »block » ihc_mb_who= »unreg » ihc_mb_template= »3″ ]

Les services de l’État ont donc été mobilisés. En particulier, un dispositif de garantie a été activé par l’APST (Association professionnelle de solidarité du tourisme) dans le cadre de la directive européenne sur les voyages à forfait.

Les touristes ayant acheté au moins deux prestations (transport et séjour) auprès de Thomas Cook peuvent ainsi bénéficier d’une couverture en cas de difficultés de transport et avec les établissements hôteliers.

Pour l’Hexagone, l’APST a d’ailleurs estimé le coût du rapatriement des clients directs à 5 millions d’euros.

Une dette de plus d’un milliard d’euros

Malgré des discussions avec différents acteurs, dont l’actionnaire majoritaire, le Chinois Fosun, l’entreprise britannique n’a pas été en mesure de trouver les fonds nécessaires pour éviter la déroute. 200 millions de livres (près de 225 millions d’euros) devaient être obtenues pour effacer la dette d’1,2 milliard de livres (1,35 milliard d’euros).

En outre, d’autres raisons expliqueraient la situation, telles que le Brexit, l’essor des agences de voyages en ligne ou encore la concurrence des compagnies low cost.

La filiale française en redressement judiciaire

Parallèlement, une déclaration de cessation de paiement auprès du tribunal de commerce de Nanterre a été effectuée par Thomas Cook France, qui compte 780 employés et 172 agences de voyages. D’ailleurs, elle enregistrerait un chiffre d’affaires de 425 millions d’euros.

Le 1er octobre dernier, l’audience a permis d’ouvrir une procédure collective de redressement judiciaire. « L’objectif est d’assurer la continuité de l’activité de l’entité française et d’avancer rapidement sur une solution de reprise sous la protection du tribunal », déclare la filiale française de la société. Cette dernière précise d’autre part que des propositions ont d’ores et déjà été déposées de la part de « plusieurs repreneurs potentiels sérieux du secteur du tourisme ».

En pratique, les entreprises intéressées peuvent déposer leurs offres jusqu’au 22 octobre 2019. Une nouvelle audience a été programmée le 5 novembre prochain.

[/ihc-hide-content]

 

© Pixabay

À lire aussi...

Les spas se mettent au vert !

TEAM AQUAE

Recensement des grottes submergées en Corse 

Alban Derouet

« Les Jeudis sur l’eau », une régate hebdomadaire en baie de Seine 

TEAM AQUAE
Translate »
X