5 juin 2020
AQUÆ, le journal BtoB des filières Tourisme, Santé & Bien-être
Mondoscopie

COVID-19 : de grandes entreprises mondiales unies dans la lutte

Modifié le Temps de lecture : 2 minutes

Un nouveau fonds international a été initié par les Fondations Bill et Melinda Gates, Wellcome et le groupe Mastercard, doté de 125 millions de dollars, pour aider à la découverte de traitements contre le coronavirus. 

Initiative lancée par la Fondation Bill et Melinda Gates, Wellcome (fondation caritative anglaise en médecine) et le groupe Mastercard, pour faire face à l’épidémie de COVID-19, moyennant l’identification et l’évaluation de traitements et leur développement à grande échelle, le « COVID-19 Therapeutics Accelerator » réunit aujourd’hui un consortium élargi d’entreprises mondiales, parmi lesquelles BD, bioMérieux, Boehringer Ingelheim, Bristol-Myers Squibb, Eisai, Eli Lilly, Gilead, GSK, Johnson & Johnson, Merck KGaA, Novartis, Pfizer et Sanofi, mais également de fonds publics et de donateurs philanthropiques, à l’instar de la fondation Chan Zuckerberg, initiateur de Facebook, qui a annoncé une contribution de 25 millions de dollars(23 millions d’euros) au projet, portant « la force de frappe » à 125 millions de dollars (115 millions d’euros). 

Elle a annoncé, le 1er avril 2020, l’octroi d’une enveloppe de 20 millions de dollars (18 millions d’euros) à trois établissements – l’université de Washington, l’université d’Oxford et l’Institut d’immunologie de La Jolla – pour financer des essais cliniques visant à identifier des immunothérapies pour contrer la pandémie de COVID-19. Ces subventions sont les premiers investissements réalisés par le COVID-19 Therapeutics Accelerator. Deux études,conduites depuis Washington et Oxford, porteront sur l’hydroxychloroquine et la chloroquine, qui possèdent des propriétés antivirales avérées. Ces médicaments sont utilisés depuis plus de 50 ans pour traiter le paludisme et diverses affections rhumatismales. Il s’agit de déterminer s’ils sont efficaces dans le cadre de soins préventifs ou curatifs. L’Institut d’immunologie de La Jolla bénéficiera d’un soutien financier pour la création d’un groupement d’immunothérapie contre le coronavirus, baptisé « CoVIC ». Cette initiative réunira des scientifiques du monde entier et leur permettra d’évaluer parallèlement des anticorps-candidats dans le cadre d’une analyse multidisciplinaire en aveugle afin de découvrir des combinaisons thérapeutiques idéales.

© Pixabay

À lire également sur Aquæ...

En continuant à utiliser le site, vous acceptez l’utilisation des cookies. Accepter En savoir +

X