AQUÆ
Image default
Société

COVID-19 : le gouvernement sous le feu des questions parlementaires

Nouvellement constituée, la mission dinformation parlementaire sur limpact, la gestion et les conséquences de lépidémie de COVID-19, a débuté ses travaux avec les auditions du Premier ministre, puis de trois membres du gouvernement. 

La mission d’information de l’Assemblée nationale sur la gestion et les conséquences dans toutes ses dimensions de l’épidémie de coronavirus COVID-19 a été créée par la Conférence des présidents du 17 mars dernier, avec pour objectif d’assurer un suivi renforcé de l’administration de la crise sanitaire et des mesures prises dans le cadre de l’urgence sanitaire. Dans une seconde phase, elle œuvrera à l’évaluation de la gestion de la crise et à ses conséquences, notamment en matière économique, budgétaire, sociale, culturelle ou internationale, et émettra recommandations et préconisations. 

Composée d’une quarantaine de députés et présidée par Richard Ferrand (LREM, Finistère), elle a conduit aux auditions, le 1er avril dernier, d’Édouard Philippe, Premier ministre, et d’Olivier Véran, ministre des Solidarités et de la Santé, ainsi qu’à celle de Nicole Belloubet, garde des Sceaux, le 8 avril. Enfin, jeudi 9 avril 2020, c’était au tour du ministre de l’Intérieur, Christophe Castaner, de répondre aux questions.

Dès le début du mois, le Premier ministre a annoncé une poursuite du confinement « au-delà du 15 avril », ainsi que l’étude d’une sortie « qui serait régionalisé(e), qui serait sujette à une politique de test, en fonction, qui sait, de classes d’âge ». Également évoqué à cette occasion, la réflexion menée autour d’une application utilisant la géolocalisation par Bluetooth, mais uniquement « sur le fondement d’un engagement volontaire ». Un principe défendu quelques jours plus tard par la garde des Sceaux, qui a précisé : « Je serai particulièrement vigilante sur le droit au respect de la vie privée et sur les principes fondamentaux en matière de données personnelles ». Le ministre de la Santé a pour sa part confirmé la commande de plus d’un milliard et demi de masques en France et à l’étranger. 

Interrogé hier sur le respect du confinement, le ministre de l’Intérieur a indiqué que 9,5 millions de contrôles ont été réalisés depuis son entrée en vigueur, ayant conduit à 568 000 procès-verbaux. Concernant les arrêtés municipaux imposant le port du masque dans les rues, C. Castaner a demandé aux préfets « de prendre langue avec ces maires pour qu’ils retirent leurs arrêtés pendant toute la période du confinement ». Cependant, les couvre-feux initiés localement pourront se poursuivre sous réserve de s’appliquer sur l’ensemble du périmètre communal et non par quartier. Il a enfin rappelé les différents dispositifs mis en œuvre afin de lutter contre les violences familiales, regrettant un « effondrement des plaintes, ce qui ne correspond pas à la réalité ». Des alertes ont été déployées via les numéros 17, 3919, sur Internet, ou par SMS au 114, dans les centres commerciaux et les pharmacies, mais aussi les appels d’initiative effectués par les forces de police auprès des personnes « qui ont déjà signalé des actes de violence ».

Les prochaines auditions de la mission concerneront Annick Girardin, ministre des Outre-mer, le 14 avril prochain, Jean-François Delfraissy, président du Conseil scientifique COVID-19, et Geneviève Chêne, directrice de Santé publique France, le lendemain.

© Assemblée nationale

À lire aussi...

Bientôt de l’eau, de l’agriculture et de l’oxygène sur Mars ?

TEAM AQUAE

Pour les femmes boliviennes, l’eau est source de vie… et d’inégalités persistantes

Alban Derouet

Pénurie d’eau et agriculture : la piste des sources « non conventionnelles »

TEAM AQUAE

Leave a Comment

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Translate »