AQUÆ
Image default
Tourisme

Thierry Breton échange avec les acteurs du tourisme

Alors qu’en Europe 10 millions d’emplois touristiques sont menacés, les représentants du secteur, dont l’European Tourism Manifesto, réunis le 2 avril dernier, ont livré au Commissaire européen leur analyse et leurs recommandations pour une riposte à la crise et une relance efficace. 

Le Commissaire européen en charge du marché intérieur, Thierry Breton, a rencontré des représentants du tourisme et du voyage le 2 avril dernier afin de faire le point, en lien avec la crise sanitaire, sur la situation vécue par les opérateurs du secteur et échanger sur les mesures de soutien envisagées. 

Parmi les constats réalisés à cette occasion, le fait que le secteur touristique porte un poids économique et social important en Europe, qui devra être mieux considéré dans les stratégies politiques déployées par la Commission à l’avenir. A également été mis en lumière l’impact considérable de la pandémie sur l’activité. En effet, un rapport du World Travel and Tourism Council (WTTC), publié le 31 mars 2020, indique que, dans le tourisme et le voyage, plus de 10 millions d’emplois sont menacés en Europe, représentant un coût économique de plus de 500 milliards d’euros.  

L’alliance European Tourism Manifesto, qui réunit 58 organisations publiques et privées internationales, dont ESPA (European Spas Association), EHTTA (European Historic Thermal Towns Association), ECTN (European Cultural Tourism Network) ou encore le WTTC, présente lors de la réunion, a renouvelé ses recommandations  pour une réponse collective efficace et urgente afin de limiter les conséquences négatives de la crise sur le secteur (lire notre article du 20 mars 2020). 

Des propositions visant à la relance économique post épidémie ont aussi été formulées : 

  • la mise en place d’un plan de soutien des destinations, qui intègre des budgets de promotion, de commercialisation et de développement de nouveaux produits et services, ainsi qu’un appui renforcé aux partenariats public-privé. Les représentants du tourisme plaident pour que l’investissement porte également sur la recherche afin de permettre aux destinations de mieux comprendre et donc de mieux s’adapter aux besoins et aux attentes des voyageurs ;
  • alors que la Commission présentera une nouvelle proposition de budget à long terme (2021-2027), qui comprendra un plan de relance, il est demandé le maintien et le renforcement de l’allocation spécifique (qui s’établit aujourd’hui à 300 millions d’euros) destinée au tourisme durable ;
  • la restructuration de la politique européenne en matière de tourisme est plébiscitée, avec un nouvel axe de communication disposant d’objectifs, d’indicateurs et d’un programme d’actions en adéquation avec le pacte vert européen ;
  • compte tenu de la transversalité du secteur, une coordination renforcée et optimisée est sollicitée entre les différentes Directions générales de la Commission (dont AGRI, CLIMA, EAC, EMPL, ENV, JUST, MARE, HOME, MOVE, REGIO), qui mettent en œuvre les politiques et les réglementations affectant le tourisme ;
  • la simplification des règles de visa pour les marchés long-courriers est enfin une demande forte des acteurs du tourisme.
Lire aussi :  Piscine Global Europe 2022, une offre globale pour la conception de piscines et de spas

© Pixabay

À lire aussi...

Piscine Global Europe 2022, une offre globale pour la conception de piscines et de spas

TEAM AQUAE

Est-il judicieux de joindre un hôtel avant de réserver ?

Alban Derouet

Vers une transition énergétique des piscines publiques

TEAM AQUAE

Leave a Comment

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Translate »