26 mai 2020
AQUÆ, le journal BtoB des filières Tourisme, Santé & Bien-être
Juridique

Santé au travail : prévention et activité physique en première ligne

Temps de lecture : 4 minutes


Des parlementaires de la majorité livrent une tribune pour faire de la santé au travail une priorité nationale qui s’appuie sur des dispositifs de prévention concrets.

« La crise sanitaire que nous traversons place les enjeux de santé au travail au premier plan. […] Dans cette nouvelle étape qu’est le déconfinement, protéger les travailleurs est un préalable à tout espoir de poursuite d’activité et, par répercussion, de relance économique ». Ainsi s’ouvre la tribune signée le 15 mai dernier par 158 députés* LREM au JDD.

Intégrer la prévention à la stratégie d’entreprise

Constatant que la crise sanitaire de la COVID-19 a mis en lumière des « dysfonctionnements observés de longue date », les élus en appellent à une transformation de la santé au travail avec 3 objectifs : faire de la santé au travail une priorité de la stratégie nationale de santé, doter la France d’un système d’acteurs de santé au travail plus efficace et prévenir l’usure professionnelle en établissant un lien étroit entre l’exposition aux risques et les parcours professionnels proposés aux travailleurs. Ils plaident ainsi pour des entreprises inclusives, accessibles aux individus en situation de handicap et qui ne laissent personne « au bord de la route parce qu’il a subi un cancer, une pathologie chronique ou un accident grave ». 

Prévention et activité physique sont les clés d’une telle réforme. Cela se traduit, parmi les propositions formulées, par des actions menées au sein des lieux de travail, telles que des campagnes de vaccination. Création d’un diplôme d’infirmier en santé au travail en pratiques avancées et démarche de prévention intégrée à la stratégie de l’entreprise, contrôlée par le comité social et économique sont aussi recommandées. Enfin, les cosignataires encouragent « au développement de la pratique sportive au travail ». 

Lire aussi :  L'OMS et le CIO font équipe pour promouvoir le sport comme facteur de santé

Sport au travail, source de rentabilité

Le sport comme moyen de se maintenir en santé et de s’épanouir est aussi un cheval de bataille de la sénatrice d’Ille-et-Vilaine Françoise Gatel (Union centriste), qui veut en faire « une grande cause nationale », dans un communiqué à Ouest-France.

Coautrice l’an dernier, à la demande du Premier ministre, du rapport « Faire de la France une vraie nation sportive », elle y informe que la pratique d’activités sportives (APS) organisée par l’entreprise augmentait la productivité de celle-ci entre 3 et 9 %, sa rentabilité entre 4 et 14 % et conduisait à une baisse de rotation des salariés de 25 %. Le document identifie 7 leviers pour encourager l’exercice physique et sportif dans le cadre professionnel :

  1. négocier la signature d’un accord national interprofessionnel visant à faciliter l’organisation de la pratique d’activité physique et sportive dans les entreprises ;
  2. alléger les contraintes administratives et sécuriser l’offre d’APS au sein de la société afin que la mise à disposition d’installations sportives ou d’activités physiques et sportives par l’employeur ne soit pas considérée par l’Urssaf comme des avantages en nature ;
  3. prendre en compte les efforts des entreprises pour favoriser les activités physiques et sportives dans la tarification du risque en matière d’accidents du travail et de maladies professionnelles par la modulation des cotisations ou la création d’un bonus en faveur des entreprises dotées d’un plan de prévention ;
  4. organiser une campagne de prévention des troubles musculosquelettiques dans le milieu professionnel en sensibilisant les employeurs et les salariés aux bienfaits de l’APS ;
  5. adopter des mesures fiscales incitatives, tel qu’un crédit d’impôt pour encourager la création d’installations sportives ou la mise en place de projets d’APS par les employeurs ;
  6. favoriser les conventions de mise à disposition d’équipements sportifs entre les communes ou les intercommunalités et les entreprises ;
  7. intégrer parmi les dispositifs d’accompagnement au retour à l’emploi proposés par les organismes d’intermédiation, à l’instar de Pôle Emploi ou de CAP Emploi, un programme d’activités physiques et sportives.

* Signataires de la tribune : Brigitte BOURGUIGNON, Christine CLOAREC, Didier BAICHÈRE, Belkhir BELHADDAD, Julien BOROWCZYK, Blandine BROCARD, Dominique DA SILVA, Marc DELATTE, Audrey DUFEU-SCHUBERT, Catherine FABRE, Emmanuelle FONTAINE-DOMEIZEL, Perrine GOULET, Véronique HAMMERER, Monique IBORRA, Caroline JANVIER, Fadila KHATTABI, Fiona LAZAAR, Monique LIMON, Sylvain MAILLARD, Thomas MESNIER, Thierry MICHELS, Michèle PEYRON, Claire PITOLLAT, Stéphanie RIST, Mireille ROBERT, Laëtitia ROMEIRO DIAS, Marie TAMARELLE–VERHAEGHE, Jean-Louis TOURAINE, Laurence VANCEUNEBROCK, Annie VIDAL, Corinne VIGNON, Bérangère ABBA, Damien ADAM, Lenaïck ADAM, Patrice ANATO, Christophe AREND, Laëtitia AVIA, Florian BACHELIER, Sophie BEAUDOUIN-HUBIERE, Aurore BERGE, Grégory BESSON-MOREAU, Bruno BONNELL, Aude BONO-VANDORME, Yaël BRAUN–PIVET, Danièle BRULEBOIS, Anne-France BRUNET, Stéphane BUCHOU, Carole BUREAU-BONNARD, Pierre CABARE, Céline CALVEZ, Anne-Laure CATTELOT, Émilie CARIOU, Danièle CAZARIAN, Sébastien CAZENOVE, Anthony CELLIER, Philippe CHALUMEAU, Annie CHAPELIER, Fannette CHARVIER, Philippe CHASSAING, Francis CHOUAT, Mireille CLAPOT, Jean-Charles COLAS-ROY, Fabienne COLBOC, François CORMIER-BOULIGEON, Michèle CROUZET, Olivier DAMAISIN, Yves DANIEL, Dominique DAVID, Michel DELPON, Christophe DI POMPEO, Stéphanie DO, Loïc DOMBREVAL, Coralie DUBOST, Nicole DUBRÉ-CHIRAT, Françoise DUMAS, Jean-François ELIAOU, Christophe EUZET, Raphaël GÉRARD, Éric GIRARDIN, Joël GIRAUD, Séverine GIPSON, Valérie GOMEZ-BASSAC, Guillaume GOUFFIER-CHA, Fabien GOUTTEFARDE, Carole GRANDJEAN, Olivia GREGOIRE, Benjamin GRIVEAUX, Émilie GUEREL, Stanislas GUERINI, Valeria FAUREMUTIAN, Jean-Luc FUGIT, Nadia HAI, Yannick HAURY, Danièle HERIN, Dimitri HOUBRON, Philippe HUPPE, Jean-Michel JACQUES, Anissa KHEDHER, Rodrigue KOKOUENDO, Aïna KURIC, Amélia LAKRAFI, Michel LAUZZANA, Gaël LE BOHEC, Sandrine LE FEUR, Annaïg LE MEUR, Fabrice LE VIGOUREUX, Brigitte LISO, Alexandra LOUIS, Laurence MAILLART-MÉHAIGNERIE, Jacques MAIRE, Marie-Ange MAGNE, Jacqueline MAQUET, Jacques MARILOSSIAN, Sandra MARSAUD, Sereine MAUBORGNE, Jean-Baptiste MBAYE, Graziella MELCHIOR, Marjolaine MEYNIER-MILLEFERT, Monica MICHEL, Jean-Michel MIS, Cendra MOTIN, Naïma MOUTCHOU, Jean-Baptiste MOREAU, Adrien MORENAS, Florence MORLIGHEM, Valérie OPPELT, Catherine OSSON, Xavier PALUSZKIEWICZ, Sophie PANONACLE, Charlotte PARMENTIER-LECOCQ, Hervé PELLOIS, Alain PEREA, Patrice PERROT, Anne-Laurence PETEL, Valérie PETIT, Damien PICHEREAU, Béatrice PIRON, Benoît POTTERIE, Éric POUILLAT, Pierre-Alain RAPHAN, Rémy REBEYROTTE, Véronique RIOTTON, Laurianne ROSSI, Nathalie SARLES, Bertrand SORRE, Sira SYLLA, Jean TERLIER, Stéphane TESTE, Valérie THOMAS, Huguette TIEGNA, Stéphane TRAVERT, Nicole TRISSE, Stéphane TROMPILLE, Marie-Christine VERDIER-JOUCLAS, Pierre VENTEAU, Patrick VIGNAL, Hélène ZANNIER, Jean-Marc ZULESI.

© Pxhere

À lire également sur Aquæ...

En continuant à utiliser le site, vous acceptez l’utilisation des cookies. Accepter En savoir +

X