26 mai 2020
AQUÆ, le journal BtoB des filières Tourisme, Santé & Bien-être
Stratégie

Le groupe de santé Clinipole poursuit son virage vers l’hôtellerie et les loisirs

Temps de lecture : 2 minutes


La société, qui exploite historiquement des cliniques, des établissements de soins de suite et de réadaptation, des Ehpad ou encore des résidences séniors, montre la volonté d’ouvrir un établissement par an sous la marque Drapeau Bleu, dédiée à l’hôtellerie-restauration et aux loisirs.

Amorcée il y a quelques années avec l’acquisition de l’Hôtel spa de Fontcaude à Juvignac (34), en 2014, la diversification du groupe de santé Clinipole vers l’hôtellerie et les loisirs prend de l’ampleur avec la naissance, cette année, de la marque Drapeau Bleu. Celle-ci doit servir de bannière aux projets de l’entreprise dirigée par la famille Constantin dans ce secteur, à l’exception de l’établissement de Fontcaude, entité à part principalement axée sur le soin, le bien-être et l’accueil de sportifs. 

Une marque bannière pour l’hôtellerie et les loisirs

« Drapeau Bleu s’oriente plutôt vers les loisirs », affirme Thomas Constantin, directeur de l’hôtellerie-restauration du groupe. L’objectif : ouvrir un établissement par an, que ce soit dans l’hôtellerie ou la restauration. Et les hébergements devraient suivre le modèle des boutiques hôtels. « Plutôt des hôtels de charme, des établissements de taille modérée avec des concepts peu ou pas standardisés », explique Thomas Constantin. 

Côté localisation, aucune limite géographique particulière n’a été établie. Si, dans un premier temps, le bassin régional occitan reste privilégié par la société, basée dans l’Hérault, dans un second temps, la direction affirme que tout dépendra des opportunités. « On ne restera pas forcément en France, par contre, on cherche des emplacements premium », comme le souligne le directeur de l’hôtellerie-restauration. Qui indique également ne pas s’être fixé de chiffres concernant le nombre d’établissements qui pourrait constituer le portefeuille de la marque. « La chance qu’on a, c’est que ce n’est pas notre activité principale et que le reste marche bien. Ce qui nous permet d’avancer à notre rythme ».

Une première acquisition hôtelière à La Grande-Motte

Sous cette nouvelle bannière se trouvent d’ores et déjà plusieurs lieux, tous situés dans l’Hérault (34). Le restaurant la Guinguette des Amoureux à Saint-Mathieu-de-Tréviers, racheté par le groupe et qui devrait être inauguré courant juin. Le Hot Dog Club à Castelnau-le-Lez, concept de livraison de sandwichs en vélos électriques. Et enfin, la paillote The Beach Club à Palavas-les-Flots. 

En matière d’offres d’hébergement, la première acquisition de Clinipole s’est portée vers La Grande-Motte (34). La structure, qui devrait être baptisée l’Hôtel du Port, fait intervenir deux architectes : François Fontès, qui a notamment travaillé avec Jean Nouvel, et Jean-Pierre Alagheband. L’établissement pourrait ouvrir ses portes à l’horizon 2022/2023. Mais les contours du projet demeurent relativement flous dans la mesure où les propriétaires ne savent pas encore s’ils pourront démolir et reconstruire ou s’ils devront rénover. « En fonction des autorisations, il compterait de 35 à 55-60 chambres. Et probablement un spa, mais qui sera de petite taille », développe Thomas Constantin.

© Jacqueline Macou – Pixabay

À lire également sur Aquæ...

En continuant à utiliser le site, vous acceptez l’utilisation des cookies. Accepter En savoir +

X