12 juillet 2020
AQUÆ, le journal BtoB des filières Tourisme, Santé & Bien-être
A la une Tourisme

Le tourisme en hausse en 2019 dans les régions de France

© Walkerssk - Pixabay
Modifié le Temps de lecture : 4 minutes


Si une augmentation de la fréquentation touristique est remarquée dans presque toutes les régions françaises, celle-ci est principalement portée par la clientèle nationale. Une tendance au repli de la clientèle étrangère étant observée.

Les bilans économiques 2019 des régions françaises ont été édités par l’Insee le 18 juin dernier. Le point sur l’activité touristique par territoire :

Auvergne-Rhône-Alpes

L’année 2019 a été marquée par une fréquentation record dans les hôtels et les campings, dépassant les 36 millions de nuitées, soit une hausse de 1,6 %. Alors que les campings restent stables, ce sont les hôtels qui portent cette croissance, avec un bond de 2,1 %. Les 3 étoiles observent la meilleure hausse, avec +5,1 %, devant les hôtels de luxe (+3,8 %). D’ailleurs, une forte progression des visiteurs vivant en France est notée alors que la clientèle étrangère stagne.

Bourgogne-Franche-Comté

Tandis que la fréquentation enregistre une légère hausse en 2019 (+1 %) dans la région, les hôtels pâtissent d’un repli mineur. Et si les touristes étrangers sont moins nombreux, cette chute est presque compensée par la croissance de la clientèle nationale, qui représente 72 % des hôtes.

En revanche, une forte hausse est remarquée pour les campings, avec 3,8 millions de nuitées. Près de la moitié de ces clients proviennent d’ailleurs des Pays-Bas.

Bretagne

Le tourisme continue de croître en 2019 : les hébergements bretons engrangent 6 % des nuitées hexagonales et la fréquentation a augmenté de 3,2 %. Pour les campings, la progression est supérieure au niveau national, avec +4,3 %. Sont particulièrement plébiscités les emplacements équipés (mobil-home, chalets, bungalows). Pour les hôtels, la hausse est moins importante (+1,6 %). Cela étant, pour les hôtels haut de gamme, à savoir 4 étoiles et plus, la croissance est de +5,7 %.

Centre-Val de Loire

Les hébergements de la région ont observé un record de fréquentation, avec 8,3 millions de nuitées, soit 2,6 % de plus qu’en 2018. Cette augmentation, qui concerne tous les départements du Centre-Val de Loire, se voit portée par la clientèle nationale alors que la présence de touristes étrangers est en recul.

Corse

La région connaît un important repli, avec 6,7  % de touristes en moins, tandis que le tourisme était en reprise dans la région depuis plusieurs années consécutives. Cette chute affecte autant l’hôtellerie que l’hôtellerie de plein air et les autres hébergements collectifs de tourisme. Le principal moteur de cette tendance est la baisse de la fréquentation de la clientèle étrangère. Cependant, les hôtels ont fait l’objet d’une montée en gamme avec l’entrée de nouveaux établissements dans la catégorie 4 et 5 étoiles.

Grand Est

Alors que le nombre de touristes étrangers n’évolue pas, le tourisme de la région fait état d’une hausse de 1,4 % grâce à la clientèle nationale. Et si l’hôtellerie de plein air chute légèrement, les hôtels traditionnels sont en hausse. En particulier, les établissements haut de gamme poursuivent leur croissance en montant de 8,4 %. D’ailleurs, la majorité des nuitées sont concentrées dans les zones urbaines.

Guadeloupe

Tandis que l’année 2018 avait été symbolisée par un pic de fréquentation, l’activité hôtelière recule de 4,9 % en 2019. Côté clientèle, la majorité des touristes viennent de France, mais les non-résidents séjournent plus longtemps. En outre, une montée en gamme des hôtels est remarquée, de même qu’un épanouissement de l’offre touristique.

Guyane

Avec une croissance de 14,1 %, la région poursuit sur sa lancée. L’activité connaît même une année record avec 453 000 nuitées en 2019, représentée par une clientèle majoritairement française. Autre remarque : l’importance de la saisonnalité, avec des fluctuations majeures de la fréquentation.

Hauts-de-France

Les 12,1 millions de nuitées enclenchent une année faste pour les Hauts-de-France, tant au niveau de l’hôtellerie que des campings. Pour les hôtels, malgré une durée de séjour identique, les chiffres sont au plus haut, marqués par une affluence plus importante, en particulier des clients résidents (+5 %). Pour les campings, la croissance est de 18,2 %, en raison d’une forte augmentation de nombre de biens.

Ile-de-France

Dans la région, en dépit des mouvements sociaux, la fréquentation touristique garde un bon niveau. L’activité hôtelière reste élevée malgré un léger recul, avec 35,4 millions d’arrivées et 70,7 millions de nuitées. La clientèle résidente se renforce alors que les touristes étrangers sont en baisse. Concernant le taux d’occupation des hôtels, une diminution de 1,5 point est remarquée. Il atteint donc 75 %.

La Réunion

La fréquentation réunionnaise connaît une augmentation modérée de 1 %, après une année de recul en 2018. En moyenne, les visiteurs s’arrêtent principalement dans les hôtels moyen/haut de gamme, avec 75 % des nuitées dans des 3 étoiles ou plus.

Martinique

Consécutivement à la baisse du nombre de croisiéristes de 27,4 %, la Martinique est confrontée à une diminution de la fréquentation touristique de plus de 8 % par rapport à l’année précédente. En revanche, le tourisme de séjour est en hausse de 3,5 %. Il est à noter que le premier marché reste la France métropolitaine.

Normandie

La région a reçu 6,5 millions de touristes et enregistré 12,7 millions de nuitées en 2019, ce qui représente une hausse de la fréquentation supérieure à 5 %. Et alors qu’une grande partie des régions est en recul sur ce point les touristes étrangers sont en progression de 4,6 % en Normandie. De même, la clientèle nationale est en hausse.

Nouvelle-Aquitaine : à paraître en juillet

Occitanie

Après un recul en 2018, la fréquentation remonte en 2019. Avec 54,9 millions de nuitées, assurées principalement par la clientèle nationale, les hébergements bénéficient donc d’une hausse de 1,2 %. L’Occitanie reste la quatrième région la plus touristique en France métropolitaine en nombre de nuitées et la deuxième concernant la durée des séjours.

Pays de la Loire

Pour la troisième année consécutive, la région constate une augmentation de la fréquentation (+2,7 %). La croissance s’avère relativement importante pour les campings (+6 %), mais reste modérée pour les hôtels (+1 %). En revanche, les résidences de tourisme, ainsi que les villages vacances, sont en baisse de 3,6 %.

Provence-Alpes-Côte d’Azur

La région remarque une croissance de 3 % de la fréquentation des hôtels, qui atteint 23,4 millions de nuitées, à savoir la plus forte hausse en France. Les touristes vivant dans l’Hexagone sont responsables de ce rebond, même si la clientèle étrangère croît légèrement. En parallèle, la fréquentation des campings diminue.

À lire également sur Aquæ...

X