21 juillet 2020
AQUÆ, le journal BtoB des filières Tourisme, Santé & Bien-être
Juridique

Écologie et Santé, ce qu’il faut retenir des annonces de l’Exécutif

© Capture d'écran - Youtube Elysée
Modifié le Temps de lecture : 2 minutes


Le chef de l’État français, ainsi que son nouveau chef de gouvernement, ont affiché leurs priorités en matière de travail des jeunes, de lutte contre le réchauffement climatique, mais aussi dans le combat contre la pandémie de coronavirus et de santé.

Lors de son intervention télévisée du 14 juillet, le président de la République a évoqué les axes fondamentaux des deux dernières années de son quinquennat, aux côtés de Jean Castex, qui a été nommé Premier ministre le 3 juillet dernier.

Encourager l’embauche des jeunes

Premier point abordé : la relance économique du pays dans le contexte de crise sanitaire. Ainsi, en plus des 460 milliards d’euros qui ont d’ores et déjà été débloqués, Emmanuel Macron a annoncé une enveloppe supplémentaire de 100 milliards d’euros. Celle-ci doit contribuer à soutenir la reprise industrielle, locale, culturelle et écologique.

Des mesures spécifiques sont d’ailleurs au programme concernant l’emploi. Il s’agit, par exemple, de mettre en place un mécanisme d’exonération des charges pour l’embauche des jeunes. Il devrait s’étaler sur 1 à 2 ans et viserait plus particulièrement les faibles qualifications, jusqu’à 1,6 SMIC. Autre disposition : le chef de l’État invite les entreprises contraintes à appliquer des modérations salariales à instaurer des systèmes d’intéressement ou de participation, entre autres. 

Autre sujet mis en exergue : l’écologie. D’une part, un programme de rénovation des Ehpad doit être élaboré, avec le concours financier de l’Union européenne. D’autre part, la lutte contre le réchauffement climatique et pour la biodiversité pourrait faire l’objet d’un référendum afin de statuer sur son inscription dans la Constitution, comme l’a proposé la Convention citoyenne pour le climat. Le cas des transports a également été mis sur la table : le Président s’est ainsi prononcé en faveur d’une montée en puissance du fret ferroviaire, des trains de nuit et des petites lignes afin de limiter les émissions de gaz à effet de serre. 

Lire aussi :  Convention climat : la conversion écologique de l’économie en ligne de mire

Point d’attention majeur : la pandémie de COVID-19. Dans ce domaine, plusieurs annonces ont été faites. Emmanuel Macron a notamment affirmé sa volonté de rendre le masque obligatoire au sein des lieux publics clos, a priori à partir du 1er août prochain. Une décision motivée par les signes de regain de l’épidémie constatés. En parallèle, sur le plan des vaccins, la France ferait partie des premiers pays approvisionnés. Cela étant, le chef de l’État a indiqué qu’il ne souhaitait pas « faire du nationalisme sanitaire ».

Pour l’évolution du système de santé et l’élaboration d’une politique économique

Au lendemain des annonces de président, le nouveau premier ministre Jean Castex a présenté mercredi 15 juillet son discours de politique générale. Entre autres sujets, il a promis un investissement de 6 milliards d’euros dans le système de santé, en plus d’une enveloppe de 13 milliards d’euros dédiée à la reprise de la dette hospitalière. Il affiche notamment l’ambition d’offrir une plus grande souplesse aux établissements, d’accentuer les programmes de prévention ou encore de développer la participation des élus dans la gestion du système de santé.

Le chef du gouvernement s’est également arrêté sur le sujet de la transition écologique, mettant en exergue la mise en place de contrats de développement écologique qui permettent à tous les territoires de s’équiper, à l’horizon 2021, de plans d’actions. En parallèle, 20 milliards d’euros doivent participer à la rénovation énergétique des bâtiments, à la réduction des émissions polluantes dans le transport et les industries, au déploiement d’une alimentation durable, au développement des technologies vertes, etc. 

Autre annonce significative : la création d’un commissariat général au plan qui a pour mission d’établir et d’administrer la politique économique.

À lire également sur Aquæ...

X