fbpx
AQUÆ
Image default
Société

Paris vue sur mer

Temps de lecture : 2 minutes


Ouvrir sur Paris une fenêtre maritime. Une ambition qui a traversé les siècles. La première fois que l’idée a germé, c’est en 1517 lorsque François 1
er créait le port du Havre pour desservir Paris. Si à l’époque, le monarque voulait contrecarrer l’influence anglaise sur la Manche et limiter le pouvoir de Charles Quint sur l’Europe, il avait également en tête le projet de relier par la Seine, Paris au Havre. Le commerce maritime devait ainsi trouver un débouché au plus près de Paris. 

Au fil des décennies, la vigueur stratégique du port du Havre ne se démentit pas et fut même considéré comme le « père nourricier du royaume ». 

En 1802, lorsque Bonaparte entame sa tournée triomphale comme Chef d’état, il la démarre par Le Havre et y proclama cette maxime passée dans la postérité : « Paris, Rouen, Le Havre, une seule et même ville dont la Seine est la grande rue. » Pour le Premier Consul, l’objectif était clair : « Faisons le choix stratégique que nous dicte la géographie : Le Havre, c’est le port du Grand Paris, et la Seine est l’axe nourricier autour duquel la métropole a vocation à s’ordonner.». Mais il ne parvint pas à l’atteindre.

L’idée, tenace, continue de faire son chemin et traverse les siècles pour ressurgir au début des années 1960. Paul Delouvrier, Délégué général au district de la région de Paris, alors chargé de proposer au gouvernement une politique d’aménagement et d’équipement, l’avait reprise pour l’inscrire dans son schéma d’aménagement construit sur un axe Paris-Le Havre. Mais le projet en l’état ne sera pas retenu et une fois de plus, l’idée classée sans suite. 

Mais cette fois, elle ne restera pas longtemps dans les cartons. La volonté de structurer et de d’aménager Paris insufflée sous le Général de Gaulle, trouve un nouvel écho en 2009 dans les travaux de l’architecte et urbaniste Antoine Grumbach. Il répond alors à la consultation lancée par l’ancien président, Nicolas Sarkosy, en 2009, sur le Grand Paris*. Son projet Seine Métropole est celui d’il y a 500 ans : « faire de la Seine l’axe d’une grande métropole qui permette à Paris de s’accrocher au Havre ». L’idée est enfin retenue ! Et depuis fait l’objet d’analyses, études, concertations… 

Cependant, donner à Paris une façade maritime reste une ambition actuelle puisque fin septembre, Anne Hidalgo, maire de Paris, et Édouard Philippe, maire du Havre, ont réitéré leur souhait de voir se réaliser un Grand Paris allant jusqu’au Havre… L’idée demeure donc ! Reste encore à la concrétiser… Un enjeu à la hauteur de son histoire, vieille de 500 ans…

 

* Le Grand Paris est un projet gouvernemental visant à transformer l’agglomération parisienne en une grande métropole mondiale et européenne du XXIe siècle, incluant dans sa structure les villes de Rouen et du Havre.

À lire aussi...

Les mauvais chiffres des eaux minérales belges

TEAM AQUAE

Une plongée pleine d’enseignement dans deux siècles d’inondations

TEAM AQUAE

Le modèle de gestion publique de l’eau en question

TEAM AQUAE
Translate »
X