AQUÆ
Image default
Société

Exploiter les vents du Groenland et transmettre l’énergie verte par liaison sous-marine

Temps de lecture : < 1 minute


Produire de l’
énergie éolienne au Groenland et l’acheminer en Europe par liaison sous-marine. C’est l’idée du projet Katabata, porté par 3 chercheurs de l’université de Liège, Damien Ernst, Xavier Fettweis et Michaël Fonder.

Le projet s’appuie sur le double avantage de l’île, située entre l’Atlantique Nord et l’océan Arctique : sa faible densité de population et ses vents quasi constants, qui peuvent dépasser 200 km/h. 

Trois stations météo ont donc été installées dans le sud de l’île à l’été 2020 pour mesurer la puissance des vents “catabatiques”, issus de la gravité et descendant de la calotte glaciaire. Si les résultats sont concluants, ils pourraient confirmer l’intérêt de développer des grands parcs éoliens au sud du Groenland. 

Deux modèles d’exploitation sont proposés : 

  1. la mise en place d’une liaison pour acheminer l’énergie vers les pays européens ;
  2. la transformation sur place de l’énergie verte en e-carburant, comme l’hydrogène, par électrolyse de l’eau.

Ces propositions reposent sur un autre concept du Pr Ernst , la naissance d’un réseau électrique international pour abaisser les coûts du renouvelable : le “Global Grid”. Il consisterait à récupérer l’énergie dans les zones venteuses ou ensoleillées, puis de l’utiliser dans les pays très consommateurs.

© Bernard Pez – Flickr

À lire aussi...

Sécheresse historique à La Réunion 

TEAM AQUAE

Le voyage écoresponsable de Constance et Clément

TEAM AQUAE

Améliorer l’accès à l’eau potable pour réduire le risque de propagation des maladies

Lucie Lefebvre

Leave a Comment

Translate »
X