AQUÆ
Image default
Planète Télex

Avec Biden président, le climat redevient un sujet américain


Les États-Unis sont officiellement sortis de l’accord de Paris sur le climat, mercredi 4 novembre, devenant la première nation à quitter ce traité international scellé en 2015 afin de limiter la crise climatique. Avec la victoire de Joe Biden, qui deviendra le 20 janvier le 46
e président des États-Unis, le pays pourrait retrouver un rôle de leader de l’action climatique. Le nouvel occupant du bureau oval s’est en tout cas engagé en ce sens et a annoncé le jour de sa victoire son intention de revenir à la table et d’investir 1 700 milliards de dollars afin que les États-Unis atteignent d’ici 2050 la neutralité carbone. Pour rappel : l’accord de Paris vise à contenir le réchauffement climatique bien en deçà de 2 °C, et si possible à 1,5 °C, par rapport à l’ère préindustrielle. Signé par 196 pays, bientôt 197 avec les États-Unis, et ratifié par 188 d’entre eux, jusqu’à la Corée du Nord, il s’appuie sur des engagements volontaires de réduire leurs émissions de gaz à effet de serre.

Lire aussi :  Le risque de sécheresse sera fort cet été 2022

À lire aussi...

Le risque de sécheresse sera fort cet été 2022

Alban Derouet

Images de science : Une bulle éternelle (ou presque)

Alban Derouet

Prévisions, climat, gestion des risques… Les crues mortelles d’Allemagne et de Belgique en sept questions

Alban Derouet

Leave a Comment

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Translate »