AQUÆ
Image default
Société Télex

Maroc : dessaler pour lutter contre la crise hydrique


Le gouvernement espagnol vient d’approuver un prêt au Maroc pour la construction de deux stations de dessalement d’eau de mer. Ce crédit sera accordé par le biais du Fonds pour l’internationalisation de l’entreprise à l’Office national de l’Électricité et de l’Eau Potable (ONEE). Situées dans les villes Assa-Zag et Moulay Brahim, le dessalement de l’eau de mer est l’un des moyens déployés par le Maroc depuis 1973 pour faire face à la crise hydrique que connaît régulièrement le pays.

À lire aussi...

Bientôt de l’eau, de l’agriculture et de l’oxygène sur Mars ?

TEAM AQUAE

Pour les femmes boliviennes, l’eau est source de vie… et d’inégalités persistantes

Alban Derouet

Pénurie d’eau et agriculture : la piste des sources « non conventionnelles »

TEAM AQUAE

Leave a Comment

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Translate »