fbpx
AQUÆ
Image default
Tourisme

Observer l’océan à 35 mètres sous la surface dans 4m³

Temps de lecture : 2 minutes


S
eptembre 2019, l’exploration scientifique sous-marine fait un grand pas en avant grâce à Ghislain Bardout et Emmanuelle Périé-Bardout, fondateurs des expéditions Under The Pole. Les deux explorateurs français ont conçu un nouvel habitat sous-marin dans lequel trois hommes se préparent à vivre une expérience sous-marine hors du commun, après trois années de travail 

Observer les océans du globe de l’intérieur 

Nous sommes au large de la Polynésie française, dans les eaux de Mooreaentre la baie d’Opunohu et la baie de Cookà l’extérieur de la barrière de corail. Acheminée depuis le camp de base de Concarneau, l« Capsule » va être mise à l’eauÀ 35 mètres sous la surface dans 4 m3des plongeurs vont pouvoir observer et étudier l’océan de l’intérieur ; une exploration qui prend place dans le cadre de l’expédition Under The Pole III. 

Mais avant de s’installer au cœur de cette observatoire sous-marinil faut d’abord descendre l’habitat puis le fixer par des câbles à deux ballasts, des grands réservoirs remplis d’eau ou d’air posés sur le sable. L’occasion de faire le point sur la Capsule  

Un observatoire autonome et respectueux de l’environnement 

Un cylindre de plus de 3 mètres de long sur 1,5 mètre de diamètre équipé de deux hublots géants offrant une vision à 360°Ce poste d’observation immergé est complètement autonome et respectueux de l’environnement. Il est immobile, ne fait pas de bruit, n’émet pas d’ultrasons, ne possède pas de moteur… L’idée : ne laisser aucune trace et ne pas déranger l’écosystème alentour. 

Pour rejoindre cette sorte de tente sous-marinecomme la décrit Ghislain Bardoutles aventuriers de l’océan descendent équipés de scaphandres recycleurs qu’ils laissent dans l’eau, à proximité de la bulle. Ils entrent ensuite par le moon poolun petit sas situé en dessous de la structure, et pénètrent alors dans une atmosphère composée à 86 % d’hélium et 14 % d’oxygèneUn mélange qui donne une voix de personnage de dessin animé, mais n’est absolument pas dû au hasard : il permet de réduire considérablement le temps de décompression pour remonter à la surface.  

Trois jours et trois nuits sous les mers 

25 septembre 2019. Ghislain Bardout, chef d’expédition, Gaël Lagarrigue et Franck Gazzola prennent place dans la Capsule pour la première fois. Ils vont rester trois jours et trois nuits sous les mers, c’est le temps maximum que l’on peut passer sur place en une seule fois. Mais l’expérience peut être renouvelée ! Et c’est une révolution : la plongée en scaphandres limitait jusqu’alors l’immersion à quelques heures. Ghislain Bardout et Emmanuelle Périé-Bardout écrivent donc une nouvelle étape en offrant la possibilité d’explorer les écosystèmes marins en continu et sur le long terme.  

Ce premier passage dans la Capsule permet d’observer les coraux, les algues, les mollusques, etc. Mais d’autres séances sont déjà prévues pour répondre aux besoins de trois programmes scientifiques. Deuxd’entre eux portent sur la biodiversité (ponte des coraux et relations entre les espèces du récif de corail). Le dernier sur la plongée sous-marine en elle-même et l’adaptation du corps humain sous l’océan. 

Depuis ce premier voyage à Moorea, la Capsule est rentrée en France. Les analyses des observations menées à l’automne 2019 sont en cours, et de prochaines explorations sont déjà envisagées… La suite au prochain épisode ! 

© Franck Gazzola – Under the pole zeppelin network

À lire aussi...

Festival virtuel aux thermes de Bad Sulza

TEAM AQUAE

Un cas de Covid-19 perturbe la reprise des croisières

Lucie Lefebvre

Pour visiter le Titanic, prenez un ticket 

TEAM AQUAE
Translate »
X