AQUÆ
Image default
Planète Télex

Menace sur les manchots

Des scientifiques avertissent : le plus grand iceberg au monde, dénommé A68 depuis qu’il s’est détaché en 2017 de la péninsule antarctique, pourrait heurter l’île britannique de Géorgie du Sud, dans l’Atlantique Sud.

D’une dimension de 160 kilomètres de long et 48 de large, mais moins de 200 mètres de profondeur, le méga-iceberg se rapprocherait dangereusement des côtes. Ce phénomène pourrait avoir, selon eux, de multiples conséquences.

D’abord, sur les milliers de manchots royaux et de phoques qui y vivent, et qui pourraient ne plus être en mesure de se nourrir correctement.

Ensuite, sur l’écosystème des fonds marins qui pourrait être bouleversé et qui pourrait mettre des décennies, voire des siècles, à se rétablir.

Pour la British Antarctic Survey, le risque d’une collision de l’iceberg, qui s’était décroché sous l’effet du réchauffement climatique, est de 50/50.

Lire aussi :  Le risque de sécheresse sera fort cet été 2022

À lire aussi...

Le risque de sécheresse sera fort cet été 2022

Alban Derouet

Images de science : Une bulle éternelle (ou presque)

Alban Derouet

Prévisions, climat, gestion des risques… Les crues mortelles d’Allemagne et de Belgique en sept questions

Alban Derouet

Leave a Comment

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Translate »