AQUÆ
Image default
Société Télex

La Chine surveille le risque de pénurie d’eau dans le nord du pays

Le secrétaire général du Comité central du Parti communiste chinois (PCC), Xi Jinping, a exhorté la semaine dernière à l’intégration rigoureuse de la mise en œuvre du projet chinois d’adduction d’eau du sud vers le nord. Un canal artificiel, mis en service en décembre 2014, qui parcourt 1 432 km pour acheminer de l’eau depuis le réservoir de Danjiangkou vers le Henan, le Hebei, Tianjin et Beijing.

Cette ligne centrale doit permettre, dans les prochaines années, d’atténuer la pénurie d’eau qui sévit dans le nord de la Chine et assurer la distribution des ressources en eau du pays en général ; notamment dans le rééquilibrage de la ressource dont le Sud jouit sans souci d’approvisionnement, tandis que le Nord en pâtit.

Pour ce faire, Xi Jinping entend appuyer le développement des villes et des industries sur la base des capacités en eau et les pousser à faire davantage d’efforts pour la conservation de l’eau.

À lire aussi...

Bientôt de l’eau, de l’agriculture et de l’oxygène sur Mars ?

TEAM AQUAE

Pour les femmes boliviennes, l’eau est source de vie… et d’inégalités persistantes

Alban Derouet

Pénurie d’eau et agriculture : la piste des sources « non conventionnelles »

TEAM AQUAE

Leave a Comment

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Translate »