AQUÆ
Image default
Planète

Vendée Globe : un skipper italien accablé par la pollution du Point Nemo   

Temps de lecture : < 1 minute

 

En plein Vendée Globe, le skipper Giancarlo Pedote s’est montré consterné par la pollution au Point Nemo le 30 décembre dernier. Dans l’océan Pacifique, il s’agit du pôle maritime d’inaccessibilité : l’endroit le plus éloigné des terres émergées.

Pourtant, cet isolement ne l’empêche pas de souffrir de la pollution, au contraire. En effet, le lieu accueille le « cimetière des vaisseaux spatiaux », comme le décrit l’Italien. En raison du faible risque d’accidents, il s’agit de la coordonnée de retour des engins en fin de vie, dont les satellites.

Pour Pedote, les nouvelles technologies devraient permettre d’envisager d’autres solutions, afin d’éviter la contamination des fonds marins. Il propose, par exemple, de les envoyer dans les déserts, où ils pourraient être récupérés.

À lire aussi...

Les Dents de la mer, le film qui a massacré la protection des requins

TEAM AQUAE

Le « bouchon » de l’Antarctique prêt à sauter sous l’effet du changement climatique

Alban Derouet

Pourquoi n’y a-t-il (presque) plus d’eau sur Mars ?

Alban Derouet

Leave a Comment

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Translate »
X