AQUÆ
Image default
Société Télex

Le Tibet améliore l’accès à l’eau potable dans les zones rurales

Depuis 2016, la région autonome du Tibet a investi près de 4,3 milliards de yuans (environ 546 millions d’euros) pour favoriser l’accès à l’eau potable. Selon Sun Xianzhong, chef du département régional de conservation de l’eau, cet argent a permis d’améliorer 17 581 projets d’eau en milieu rural.

Le manque d’infrastructures dans les campagnes tibétaines engendre un accès très restreint à l’eau potable. L’une des conséquences est le développement de pathologies chroniques, telle que la maladie de Kashin-Beck qui touche le cartilage et les articulations des os longs. Ces affections sont liées aux taux élevés de fluor et d’arsenic dans les sources d’eau présentes sur les plateaux tibétains.

Deux millions de personnes ont ainsi bénéficié du lancement de ce projet, qui constitue un facteur de lutte contre la pauvreté dans ces régions reculées.

Le Tibet disposera prochainement d’usines centralisées de traitement de l’eau qui approvisionneront également les zones rurales aux alentours.

©DR

Lire aussi :  Histoires méconnues de sous-marins disparus

À lire aussi...

La seconde vie des filets de pêche plastiques

Aquae

Un mariage sous la mer

Aquae

Marin pêcheur : métier et danger au quotidien

Aquae

Leave a Comment

2 × un =

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Translate »