AQUÆ
Image default
Société Télex

Des députés européens demandent la fin des forages en mer

Temps de lecture : < 1 minute

 

Le 8 février dernier, 63 députés européens ont adressé une lettre à la présidente de la Commission européenne Ursula von der Leyen pour réclamer l’interdiction des forages pétroliers dans les eaux européennes.

Les signataires souhaitent la révision de la directive relative à la sécurité des opérations pétrolières et gazières en mer, adoptée en 2013 à la suite de l’explosion de la plateforme pétrolière Deepwater Horizon de 2010, responsable d’une des plus grandes marées noires dans le monde. L’objectif : respecter l’engagement climatique de l’Europe.

Une menace pour les activités côtières

Les députés européens interpellent ainsi leur présidente sur les menaces permanentes des installations pétrolières offshore sur les activités économiques et touristiques des littoraux. « Le forage en mer représente une réelle menace pour la vie et les moyens de subsistance des communautés côtières, perturbant leurs activités de pêche et de tourisme et créant un danger constant de fuite », argumentent-ils.

L’impact sur l’écosystème marin s’avère effectivement retentissant : en 2010, l’accident de Deepwater Horizon avait causé le déversement de 500 millions de litres de pétrole dans l’océan, affectant plus de 400 espèces et détruisant 3 000 m² de récif corallien. La France a d’ailleurs mis fin à ses forages en mer depuis février 2020.

Un écho à la campagne #DrillingIsKilling

L’initiative découle notamment d’une campagne lancée par l’ONG Surfrider Foundation Europe en avril 2020 pour interpeller les députés européens sur les risques environnementaux que représentent les plateformes pétrolières. Baptisée #DrillingIsKilling, elle a mobilisé d’autres organisations, sur fond de commémoration de l’explosion de Deepwater Horizon. Au total, plus de 12 000 citoyens ont contacté leurs élus européens afin de les avertir des dangers que ces forages peuvent causer.

 

© Photo d’illustration : Mustang Joe

À lire aussi...

Himalaya : la plus grosse réserve d’eau d’Asie en danger

TEAM AQUAE

Recensement des grottes submergées en Corse 

Alban Derouet

Cyberattaque : faut-il craindre pour la sécurité de l’eau potable ?

TEAM AQUAE

Leave a Comment

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Translate »
X