AQUÆ
Image default
Planète Télex

La pollution sonore menace les espèces marines

 

Le bruit dû à l’activité humaine serait devenu trop fort pour la faune des fonds océaniques. C’est ce que révèle une étude publiée le 5 février dernier dans la revue Science par 25 chercheurs et basée sur l’analyse de 10 000 articles sur le sujet.

Tout ce bruit d’origine anthropique modifierait le comportement de certains animaux et menacerait même leur survie. Les dauphins ou encore les poissons-clowns communiquent sous l’eau ou se repèrent grâce aux sons. La cacophonie créée par l’homme perturbe cette symphonie aquatique et risque alors de causer « leur mort ».

Heureusement, des solutions existent. Steve Simpson, spécialiste de la biologie marine à l’Université d’Exeter (Angleterre), assure qu’il est facile de retrouver le précieux silence des fonds marins. Il conseille notamment aux navires de réduire leur vitesse dans les zones où vivent des espèces sensibles au bruit marin, mais également d’utiliser des hélices plus silencieuses. En ce qui concerne l’industrie en milieu marin, comme les exploitations minières, il propose une révision du mode de travail.

« La récupération peut être presque immédiate », affirme Carlos Duarte, auteur principal de l’étude. L’océan redeviendrait ainsi enfin le monde du silence.

 

© Photo d’illustration : Zoosnow

Lire aussi :  Images de science : Une bulle éternelle (ou presque)

À lire aussi...

Le risque de sécheresse sera fort cet été 2022

Alban Derouet

Images de science : Une bulle éternelle (ou presque)

Alban Derouet

Prévisions, climat, gestion des risques… Les crues mortelles d’Allemagne et de Belgique en sept questions

Alban Derouet

Leave a Comment

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Translate »