AQUÆ
Image default
Société

Des étés européens de plus en plus secs à cause du changement climatique

Temps de lecture : 2 minutes

Il ne s’agit pas de faire peur, mais les prévisions climatiques des britanniques du Met Office pour le siècle prochain se montrent assez peu réjouissantes… Alors on fait quoi ? On agit vite pour ralentir le changement climatique ou on s’adapte.

Juillet 2100, continent européen. Il fait chaud, de plus en plus chaud. Et surtout les étés sont secs, de plus en plus secs. Le Dr Nikos Christidis et le Pr Peter Stott du Met Office Hadley Centre, service national britannique de météorologie, l’avaient prédit en 2021, il y a presque 80 ans. Et ils avaient incriminé les responsables, sans détour : nous, les Hommes. Car c’est bien le dérèglement climatique engendré par l’activité humaine qui a entraîné la hausse de la fréquence des conditions extrêmement sèches sur presque tout le Vieux Continent depuis le début du siècle.

Seules deux régions épargnées : les Alpes et la Scandivanie

Les propos du Dr Christidis, en février 2021 pour être précis, étaient on ne peut plus clairs : « Nous nous attendons à des changements importants dans les étés européens en raison du changement climatique induit par l’homme. Les étés pourraient devenir beaucoup plus secs et ce changement devrait s’accentuer à mesure que nous avançons dans le siècle ».

Comme il l’avait envisagé, dans l’ensemble de l’Europe du Nord et dans la région méditerranéenne, on a même assisté à l’apparition d’un nouveau régime climatique. Des étés extrêmement secs surviennent désormais plusieurs fois par décennie, ce qui restait relativement rare à l’ère pré-industrielle. La Méditerranée étant, assez logiquement, encore davantage touchée par le phénomène.

Les deux scientifiques avaient d’ailleurs également vu venir un effet collatéral a priori paradoxal : l’augmentation des précipitations. À cela, l’explication est pourtant simple : une atmosphère plus chaude peut contenir davantage d’humidité, donc de vapeur d’eau. La conséquence ? Des pluies plus abondantes qui ont endommagé de nombreuses installations de drainage et de stockage.

Finalement, seules deux régions s’en sortent : la Scandinavie et les Alpes. Les étés y sont restés relativement humides, en faisant le nouvel Eldorado européen. Qui attire régulièrement les touristes en quête d’une oasis…

Une seule recommandation : s’adapter et atténuer l’impact du changement climatique

Ce récit ressemble au scénario d’un film catastrophe ? Et pourtant, il s’appuie sur des prédictions tout à fait sérieuses ! Le Dr Christidis et le Pr Scott sont effectivement arrivés à ces conclusions, détaillées dans une étude publiée en février 2021 dans le Science Bulletin. Leurs travaux se fondent sur l’analyse de l’indice de précipitations normalisé (SPI) et de l’indice de précipitations et d’évapotranspiration normalisé (SPEI), qui permettent de mesurer la sécheresse. Ils ont ainsi observé l’évolution des précipitations depuis le début du XXe siècle pour établir leurs prévisions.

Leur conclusion première : un glissement vers des étés plus secs est évident presque partout en Europe, sauf dans certaines parties de la Scandinavie. La seconde : une survenue de plus en plus fréquente de phénomènes humides extrêmes. Les deux chercheurs l’affirment : la baisse de disponibilité en eau sur le continent imposera de nouveaux défis à toutes les régions de l’Europe.

Est-il possible d’éviter ce scénario catastrophe ? Pour leur étude, les auteurs ont tablé sur une baisse des émissions de gaz à effet de serre insuffisante pour limiter le réchauffement à moins de 2°C. Pour échapper à cette situation, il faudrait donc que le phénomène ralentisse drastiquement. Sinon, il s’agirait d’envisager de prendre enfin les mesures nécessaires. D’une part, pour s’adapter à ces situations extrêmes. D’autre part, pour essayer de limiter la casse et de réduire l’impact du réchauffement climatique

© cbies – stock.adobe.com

À lire aussi...

Les communes engagées dans la lutte contre le gaspillage de l’eau

TEAM AQUAE

Un test de résistance climatique pour aider la finance à garder la tête hors de l’eau

TEAM AQUAE

Virage vert pour le transport maritime

TEAM AQUAE

Leave a Comment

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Translate »
X