AQUÆ
Non classé

Interview avec Mélanie Beaune, créatrice de vêtements pour les personnes souffrant de psoriasis

Temps de lecture : 2 minutes

projet skin mélanie beauneDans le cadre d’un projet d’étude, Mélanie Beaune a mis au point des vêtements à destination des personnes souffrant de psoriasis. Retrouvez son interview ci-dessous :

Dans quel contexte le projet « Skin » est-il né ?

Le projet Skin est né dans le cadre de mes études, c’est le projet que j’ai présenté pour obtenir mon Master en Design à l’école d’enseignement supérieur d’arts de Bordeaux. J’ai écrit mon mémoire sur la relation affective que l’on développe avec nos objets, les histoires que ces derniers racontent, les souvenirs qu’ils représentent et les personnes qu’ils nous rappellent. Dans ce mémoire, j’ai tenté de comprendre comment les designers tentent de s’approprier certaines caractéristiques pour créer des objets attachants, que l’on aura envie d’adopter. Pour la designer Hella Jongerius, ce sont les imperfections qui séduisent, qui donne à un objet toute sa singularité. C’est pourquoi je me suis intéressée aux imperfections du corps, elles nous donnent du caractère et nous différencie. Je me suis intéressée à la maladie du psoriasis en particulier parce que mon père en est atteint depuis une vingtaine d’année alors j’ai toujours été exposée aux remarques, aux regards mais aussi aux problèmes rencontrés au quotidien pour s’habiller notamment en essayant de couvrir au maximum les plaques.

Comment le partenariat avec France Psoriasis s’est-il matérialisé ?

J’ai trouvé sur internet le site jenemecacheplus.com, un site lancé par France Psoriasis pour inciter les personnes à assumer leur maladie en postant des photos d’eux et en racontant leur histoire, afin de « montrer le vrai visage de la maladie ». Ce site se rapprochant beaucoup de ma démarche, j’ai demandé à France Psoriasis s’ils pouvaient m’aider à trouver des interlocuteurs à Bordeaux, et notamment des modèles pour leur dessiner des vêtements sur mesure en fonction de leur type de psoriasis et de leurs attentes/besoins.

Quel accueil a reçu votre projet auprès des personnes ne connaissant pas le psoriasis ? Et auprès de celles souffrant de cette pathologie ?

Pour les personnes qui ne connaissent pas le psoriasis, mon projet a permis de mettre en valeur une maladie qui est souvent mal perçue et de communiquer des informations importantes comme le fait que le psoriasis n’est pas contagieux et qu’il peut être très mal vécu. Il permet aussi de porter un regard différent sur la maladie, de la sublimer. Je me suis rendue compte que beaucoup de personnes se retrouvaient dans ce projet car de près ou de loin elles avaient déjà été confrontée à ce genre de « cas », que ce soit une personne ayant eu de l’eczéma, ou une tâche de naissance imposante, une cicatrice etc. Mon projet s’intéresse au psoriasis en particulier mais aux imperfections dans leur globalité aussi. J’ai eu beaucoup de retour très encourageant de la part des personnes souffrant de cette pathologie, elles étaient touchées que l’on s’intéresse à elles et que l’on tente d’appréhender leur maladie de façon poétique et sensible.

Envisagez-vous de poursuivre ce projet ? Si oui, de quelle manière ?

Pour l’instant, ayant obtenu mon diplôme en juin dernier, je n’ai pas poursuivi ou développé le projet, mais il fera partie d’une exposition que nous montons actuellement avec d’autres jeunes diplômés qui aura lieu courant mars à Bordeaux.

Pour voir les créations de Mélanie Beaune, rendez-vous sur son site Watch My Pso

Crédit photo : Watch My Pso

À lire aussi...

Promotion thermale en Auvergne-Rhône-Alpes

TEAM AQUAE

Guide de la communication en santé

TEAM AQUAE

Santé connectée : un carnet pour prendre en charge les maladies chroniques

qothlcr4cami

Leave a Comment

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Translate »
X