AQUÆ
Non classé

La verdure, un facteur de longévité pour les femmes ?

Temps de lecture : < 1 minute

espaces verts longévitéSelon une étude réalisée en 2016 et relayée par Harvard Health Publications, les femmes vivant dans un environnement avec beaucoup de végétations ont des taux moins importants de mortalité. 100 000 personnes ont ainsi été étudiées pour cette recherche qui a été menée par des chercheurs de l’Harvard School of Public Health. Les mortalités causées par par cancer (13 %), par problèmes de voies respiratoires (35 %) et par pathologies des reins (41 %) sont ainsi moins fréquentes pour les personnes vivant à proximité immédiate d’espaces verts. Plusieurs facteurs peuvent expliquer ce lien : le taux de dépression plus bas, une meilleure sociabilisation, plus d’activités physiques ainsi que des niveaux de pollution amoindris.

À lire aussi...

Promotion thermale en Auvergne-Rhône-Alpes

TEAM AQUAE

Guide de la communication en santé

TEAM AQUAE

Santé connectée : un carnet pour prendre en charge les maladies chroniques

qothlcr4cami

Leave a Comment

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Translate »
X