AQUÆ, le journal BtoB des filières Tourisme, Santé & Bien-être
  • Accueil
  • A la une
  • COVID-19 : des médecins volontaires pour tester l’hydroxychloroquine
A la une

COVID-19 : des médecins volontaires pour tester l’hydroxychloroquine

Temps de lecture : 1 minute

Des praticiens libéraux atteints du coronavirus COVID-19 proposent d’expérimenter sur eux-mêmes un traitement de l’infection par l’antipaludique.

La CARMF (Caisse autonome de retraite des médecins de France) a proposé au ministre des Solidarités et de la Santé de lancer un essai clinique de l’hydroxychloroquine sur des médecins malades du coronavirus COVID-19.

Ainsi, dans une lettre du 24 mars, le Dr Thierry Lardenois, président de la CARMF, demande à Olivier Véran d’accorder l’autorisation aux médecins libéraux volontaires d’utiliser pour eux-mêmes le Plaquenil (l’un des noms commerciaux de l’hydroxychloroquine). « Les médecins disposent des compétences scientifiques pour un usage de la molécule dans des conditions de sécurité et les capacités professionnelles pour prendre les précautions pré-cliniques à son usage », estime le Dr Lardenois.

En outre, il précise que « la profession ne demande rien en retour ». Elle serait même prête à fournir les premiers résultats de cette expérience sous 10 jours. D’ailleurs, afin de tirer les bénéfices de celle-ci, il est proposé de créer « une cellule de suivi des médecins concernés qui pourrait faire un bilan sur un nombre significatif de cas ». La CARMF s’engagerait alors à gérer les relations entre les volontaires et la cellule de suivi.

Pour rappel, l’hydroxychloroquine a fait l’objet d’un premier essai clinique probant mené par le Pr Didier Raoult. De plus, une étude multicentrique a été engagée sur demande du ministère en charge de la santé.

© Pixabay

En continuant à utiliser le site, vous acceptez l’utilisation des cookies. Accepter En savoir +

Connexion

X

Inscription

X