AQUÆ
Image default
Tourisme

En Auvergne-Rhône-Alpes, renaissance rime avec bienveillance


Dans un contexte économique touristique contrarié, le programme aurhalpin de tourisme bienveillant prend une nouvelle dimension avec le déploiement de solutions pratiques pour aider les professionnels à rebondir.
   

Fin 2018, Auvergne-Rhône-Alpes Tourisme initiait une réflexion pour un tourisme « visant à être conscient et responsable de ses impacts sociétaux, environnementaux, climatologiques et économiques » qui a abouti, un an plus tard, au lancement du projet de tourisme bienveillant. Il est doté de 5 leviers d’intervention : un manifeste qui précise la vision du territoire en la matière, un fonds de dotation, des dispositifs de formation en ligne, une plateforme pour l’emploi baptisée « Job Tourisme », ainsi que des promotions digitales pour promouvoir le tourisme de proximité. 

2 milliards d’euros de pertes pour le tourisme 

Le secteur touristique, qui représente 9 % du PIB en Auvergne-Rhône-Alpes (AuRA) et emploie 160 000 personnes, n’échappe pas à la crise actuelle. Une perte de près de 27 millions de nuitées générant plus de 2 milliards d’euros de dépenses est ainsi estimée* pour la période allant du 15 mars au 11 mai 2020. Dont 66 % – soit 1,3 milliard d’euros – concernent les stations de montagne.

C’est dans ce contexte que l’opérateur régional a, dans le cadre du programme de tourisme bienveillant, développé une action dédiée d’accompagnement des entreprises. Une surveillance de l’ampleur de l’impact du virus sur le secteur est réalisée, en partenariat avec la société d’études TCI Research, et se voit actualisée tous les 15 jours. Le dernier bilan, daté du 15 avril et portant sur l’e-réputation de la région montre que la présence du sujet « COVID-19 » dans les conversations sociales du Web associées à la destination AuRA depuis le début de l’année s’établit à 12,2 % et donc se rapproche du seuil symbolique de 10 % en deçà duquel le territoire retrouverait une attractivité e-réputation proche de ses niveaux habituels. Les sentiments négatifs, s’ils restent principalement orientés vers les thèmes liés à la montagne, touchent désormais d’autres destinations, ainsi que des sujets plus divers ; parallèlement, le développement de contenus positifs se confirme, ceux-ci portant sur « des actions de solidarité, d’optimisme volontaire de la part de grandes marques (comme le Club Med) et de créativité des fans de montagne ». 

Faire face et renaître ensemble

Avec l’objectif que les professionnels soient opérationnels le plus rapidement possible lors de la reprise des activités, d’autres dispositifs sont déployés, accessibles depuis l’espace « Faire face ensemble » de la plateforme numérique tourismebienveillant.org, qui centralise les opérations mises en œuvre depuis un mois. 

Lire aussi :  Les institutionnels du tourisme posent les conditions de la relance

Une foire aux questions permet de trouver des réponses sur les aides régionales et nationales, notamment sur les dernières dispositions réglementaires.

Les actions solidaires menées par les acteurs locaux y sont relayées, publiques ou privées, pilotées par de grandes entreprises ou des TPE/PME et des indépendants. 

Des webséminaires sont organisés chaque semaine, consacrés aux sujets de préoccupation des professionnels du tourisme. D’une durée d’1 heure, ils portent sur les actualités sociales, le tourisme de proximité, les réseaux sociaux, la communication de crise et la préparation de la reprise, entre autres. 

Enfin, un numéro vert d’urgence, le 0 805 38 38 69, a été mis en place pour accompagner les commerçants, les hôteliers, les restaurateurs et les exploitants de la région. 

* Estimation Auvergne-Rhône-Alpes Tourisme sur la base d’enquêtes de fréquentation et de consommation (Kantar Sofres, 2019).

© Auvergne-Rhône-Alpes Tourisme

À lire aussi...

Vacances : 10 lacs à découvrir en France

Aquae

Archéologie sous-marine : le musée du Ponant

Aquae

Focus sur l’innovation en habitat aquatique

Aquae

Leave a Comment

trois × quatre =

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Translate »