fbpx
AQUÆ
Image default
Tourisme

Le secteur hydrothermal ibéroaméricain se dote d’un protocole sanitaire

Temps de lecture : 3 minutes


Les structures espagnoles et portugaises de balnéothérapie se voient préconiser un traitement des piscines au chlore, le port de gants en cabines de soins ou la prise de température des employés afin d’accueillir en toute sécurité leurs clients à l’issue du confinement.

S’appuyant sur les recommandations de l’Organisation mondiale de la santé en matière de protection des clients et des salariés, l’Association ibéro-américaine de thermalisme et de bien-être (AITB) a publié, le 4 mai dernier, un recueil de procédures à mettre en œuvre dans les espaces hydrothermaux dans le cadre de la pandémie de COVID-19. Sont précisés les critères généraux à respecter, les normes de sécurité et d’hygiène à suivre par les professionnels, ainsi que les procédures sanitaires spécifiques à chaque lieu d’exercice.

Respect des distances sociales

Afin de permettre, au sein de l’établissement, la distanciation sociale – d’1 m à 1,5 m entre chaque personne –, la densité maximale s’établit :

  • dans les pièces fermées, à 4 personnes/10 m² ;
  • dans les piscines intérieures, à 3 m²/ personne ;
  • dans les piscines extérieures, à 2 m²/ personne. 

Les entrées des cabines de soins et l’espace d’accueil doivent disposer de gels hydroalcooliques, de boîtes de mouchoirs jetables, de poubelles à couvercle et à pédale. Dispositif de désinfection des chaussures et écran de protection au niveau de la réception sont également conseillés. 

Les surfaces de contact (vestiaires, douches, cabines de soins, etc.) seront identifiées et feront l’objet d’une désinfection et d’un nettoyage particuliers, tandis qu’AITB suggère, et ce, afin d’éviter les croisements et une fréquentation trop importante des différents secteurs, de matérialiser le parcours client, par des marquages au sol, par exemple. L’obligation de prises de rendez-vous préalables, de préférence par téléphone ou courriel, à toute prestation poursuit le même objectif. 

L’accueil du client doit s’accompagner d’une information sur le respect des distances de sécurité, le rappel des gestes barrières, l’encouragement à préférer les escaliers aux ascenseurs et l’évitement de toute interaction physique. 

À la fin de chaque service, l’association invite à aérer les locaux par voie manuelle ou mécanique. Le nettoyage de toutes les surfaces de contact est réalisé au moyen d’une solution aqueuse composée de 0,05 % d’hypochlorite de sodium (1 volume d’eau de Javel dans 20 volumes d’eau) et de mouchoirs jetables.  

Mesures en piscines et cabines de soins

Un protocole doit être suivi selon les divers lieux de fréquentation de l’établissement. Ainsi, avant leur mise en service, les piscines seront hyperchlorées à 50 mg/l pendant 1 heure, 30 mg/l pendant 2 heures, 20 mg/l pendant 3 heures ou 5 mg/l pendant 12 heures, avec un pH compris entre 7 et 8, avec des systèmes de filtration et de circulation de l’eau adaptés. 

Les baigneurs seront conviés à apporter leurs propres maillots, bonnets, lunettes de piscine, etc., et le nombre de transats se verra limité pour faciliter le respect des distances sociales. 

Lire aussi :  Massages bien-être : la Fédération précise les protocoles de sécurité

L’association recommande d’utiliser des draps et des tapis jetables dans les cabines de soins. Dans le cas contraire, le matériel textile doit être remplacé entre chaque client, disposé dans des sacs fermés et lavé à plus de 60 °C. Port de gants jetables lors des massages, désinfection des ustensiles entre chaque utilisation et des cabines avec de l’ozone en fin de journée sont également consignés. 

Tenues dédiées et prise de température pour les employés

À l’adresse des employés, outre les distances de sécurité, des règles d’hygiène et de sécurité sont formalisées :

  • maintien des cheveux attachés. Nettoyage fréquent des mains – principale mesure de prévention et de contrôle des infections – en respectant les instructions de l’OMS. Éviter de toucher les yeux, le nez et la bouche ;
  • rangement des tenues et les chaussures dans une armoire personnelle ou, à défaut, dans des sacs fermés. Le port d’un uniforme propre et aseptisé chaque jour, qui ne quitte pas les lieux, est encouragé ;
  • prise de température avec un thermomètre numérique recommandée à l’arrivée ;
  • les échanges de linge (serviettes, peignoirs…) sont à bannir et l’usage de gobelets jetables ou de bouteilles individuelles s’avère obligatoire pour se désaltérer ;
  • désinfection de tous les objets qui pourraient être partagés entre les membres du personnel ou entre le personnel et les clients ;
  • lors de la phase de réouverture de l’établissement, port d’un masque de type FFP2 réutilisable et de gants jetables ;
  • information immédiate de la direction en cas de symptômes.

© Kabozo – Wikimedia

À lire aussi...

Le surf park de la discorde

TEAM AQUAE

La Bretagne, le bon élève des pratiques nautiques

TEAM AQUAE

Annulation des Thermalies Paris et Lyon 2021

TEAM AQUAE
Translate »
X