AQUÆ
Image default
Tourisme

L’hôtellerie de plein air prend des engagements sanitaires


Une charte a été lancée, à l’initiative de Campings.com, qui définit 14 règles d’hygiène, de prévention et de protection que s’engagent à suivre les hébergeurs de plein air. 

Avec plus de 8 000 campings et parcs résidentiels de loisirs, l’hôtellerie de plein air (HPA) représente le premier hébergeur touristique marchand en nombre de lits en France et constitue le 1er ensemble européen de campings en Europe, le 2e au monde, derrière les États-Unis*. Aujourd’hui confrontés à la crise, les professionnels œuvrent, par la voie de la Fédération nationale de l’hôtellerie de plein air (FNHPA), à la réouverture de leurs établissements et mènent différentes actions, telles qu’un projet de protocole sanitaire, avec un programme de formation en ligne, le plan de sauvetage des campings et le plan de relance touristique, qui sera présenté lors du Conseil interministériel du tourisme, le 14 mai prochain.

Campings.com, plateforme de réservation en ligne d’HPA qui compte 2 500 références, révèle dans son baromètre « Confinement, peut-on encore rêver de vacances ? »** que même si pour 80 % des familles les hébergements de plein air apparaissent toujours sécurisants, elles sont également 80 % à considérer que l’engagement des professionnels à respecter des règles sanitaires renforcées sera un plus pour effectuer leur prochaine réservation de vacances. Forte de ces données, elle a créé une charte, « Campings Clean Care+ », qui se donne pour objectif de définir une réglementation en termes d’hygiène, de prévention et de protection, ainsi que de référencer les structures d’hébergement s’y soumettant. 

Lire aussi :  L’hôtellerie de plein air organise sa reprise

L’hébergeur s’engage à :

  1. assurer l’application des directives et des recommandations des pouvoirs publics en matière de lutte contre le COVID-19 ;
  2. mettre à disposition des produits désinfectants dans les parties communes ;
  3. établir des marquages au sol et une signalisation pour le maintien des distances de sécurité entre les clients dans les zones d’attente ;
  4. renforcer le nettoyage et la désinfection des parties communes (y compris piscines, aires de jeux, espaces de restauration et d’animation) et à les adapter aux exigences et aux recommandations des autorités sanitaires ;
  5. accentuer le nettoyage et la ventilation des hébergements, tout en privilégiant un nettoyage-désinfection humide ;
  6. encadrer l’étape de récupération du linge et des draps (si service disponible) et à proposer un équipement de protection individuel au personnel. Respecter idéalement un temps de latence d’au moins 3 heures avant la prise en charge des draps et du linge ;
  7. respecter, autant que possible, une mesure d’inoccupation de 24 heures entre deux réservations durant les périodes où l’établissement n’est pas complet ;
  8. adapter le programme d’animations (y compris club(s) enfants et ados) et l’ouverture des services et des installations (notamment piscines) aux exigences sanitaires et aux décisions du gouvernement ;
  9. favoriser le paiement par carte bancaire, si possible sans contact. Désinfecter systématiquement les terminaux de paiement ;
  10. imposer le respect des gestes barrières à ses employés, ses prestataires et ses clients ;
  11. assurer une communication claire sur l’ensemble des mesures de prévention contre le COVID-19 instaurées dans son/ses établissement(s) ;
  12. veiller à la mise en place et au respect des protocoles de gestion en cas de suspicion de contagion au COVID-19 ;
  13. mettre en quarantaine tout employé avec fièvre et/ou autres symptômes du COVID-19 ou revenant d’une zone déclarée « zone exposition à risque COVID-19 » ;
  14. nommer un responsable Campings Clean Care+ au sein de son/ses établissement(s).

580 destinations sont aujourd’hui référencées.

 

* Données 2018 de la Fédération nationale de l’hôtellerie de plein air. 

** Baromètre « Confinement, peut-on encore rêver de vacances ? » réalisé par Campings.com SAS et lancé le 25 mars. Le nombre de répondants à la 4ème vague, réalisée le 6 mai, est de 901. 

© Pixabay

À lire aussi...

Vacances : 10 lacs à découvrir en France

Aquae

Archéologie sous-marine : le musée du Ponant

Aquae

Focus sur l’innovation en habitat aquatique

Aquae

1 comment

Les bonnes pratiques sanitaires en hôtellerie pour rassurer les touristes - AQUÆ, le journal BtoB des filières Tourisme, Santé & Bien-être 13 mai 2020 at 18 h 27 min

[…] L’hôtellerie de plein air prend des engagements sanitaires […]

Reply

Leave a Comment

sept + 2 =

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Translate »