AQUÆ
Image default
Tourisme

Frontières : une ouverture progressive à partir du 1er juillet


Jean-Yves Le Drian et Christophe Castaner ont annoncé une ouverture graduelle des frontières extérieures Schengen ; une décision prise conformément aux recommandations de la Commission européenne.

En raison du recul de la pandémie de coronavirus et après 3 mois d’isolement à l’intérieur de leurs frontières nationales, les Européens retrouvent donc ce lundi la possibilité de circuler d’un pays à l’autre. Mais cette liberté recouvrée de se déplacer sur le Vieux Continent se fait en ordre dispersé selon les États et les politiques propres à chacun.  

En ce qui concerne la France, les ministres des Affaires étrangères Jean-Yves Le Drian et de l’Intérieur Christophe Castaner ont fait savoir par voie de communiqué commun, dans la nuit de vendredi 12 à samedi 13 juin, que la France « procédera à une ouverture progressive de ses frontières extérieures Schengen à compter du 1er juillet ».

Un choix répondant aux recommandations de la Commission européenne présentées jeudi : « Cette ouverture s’effectuera de façon progressive et différenciée selon la situation sanitaire des différents pays tiers, et conformément aux modalités qui auront été arrêtées au niveau européen d’ici là », ont-ils précisé. 

En ce qui concerne les frontières intérieures européennes, les ministres confirment que, le 15 juin, la France lèvera l’ensemble des restrictions de circulation mises en place pour lutter contre la pandémie de COVID-19.

Lire aussi :  Plan Tourisme : regain des réservations après les annonces du gouvernement

La géométrie variable des ouvertures en Europe

D’autres pays, à l’instar de la France, ont acté de laisser évoluer leurs citoyens au sein de l’espace Schengen. C’est le cas de la Belgique, de l’Allemagne, de l’Autriche, de la Suisse, du Luxembourg, des Pays-Bas, de la Bulgarie, de la Pologne et de la Hongrie. Cependant, ils ont fait savoir que ces ouvertures s’appliqueraient selon un principe de réciprocité : seuls les résidents d’un pays qui a rouvert ses frontières pourront entrer sur le territoire sans restriction.

D’autres pays avaient déjà décidé de rouvrir sans attendre la date du jour, tels l’Italie, la Croatie et la Pologne. Ou encore la Suède, qui n’avait jamais fermé ses frontières. 

Certains, au contraire, choisissent la prudence et attendent encore avant de réautoriser la libre circulation. Bien qu’ayant avancé sa date de réouverture, l’Espagne a opté pour 1 semaine de délai supplémentaire, d’où un report au 21 juin. La Roumanie, la Croatie et la Slovaquie, entre autres, ont assorti le dispositif de sélections : test négatif ou réservation touristique.

© Krzysztof Hepner – Unsplash

À lire aussi...

Vacances : 10 lacs à découvrir en France

Aquae

Archéologie sous-marine : le musée du Ponant

Aquae

Focus sur l’innovation en habitat aquatique

Aquae

Leave a Comment

seize + 7 =

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Translate »