11 juillet 2020
AQUÆ, le journal BtoB des filières Tourisme, Santé & Bien-être
Tourisme

Plan tourisme : pour une filière consolidée et compétitive dès 2023

© Caisse des dépôts - Moonik
Modifié le Temps de lecture : 2 minutes


La Banque des Territoires et Bpifrance, qui soutiennent le secteur touristique dans la relance post-crise sanitaire, affichent des objectifs sur le long terme, dont l’émergence d’un avantage comparatif pour la destination hexagonale : le tourisme durable.
 

Alors qu’un travail de réflexion est en cours avec la filière pour élaborer ses déclinaisons opérationnelles, le plan de relance du tourisme du groupe Caisse des dépôts affiche aujourd’hui les premiers éléments de sa feuille de route. Annoncé dans le cadre de la pandémie de COVID-19, ce dispositif piloté par la Banque des Territoires et Bpifrance a vocation à contribuer à la reprise d’un secteur majeur pour l’économie nationale, particulièrement affecté par la crise sanitaire et les mesures de confinement.

Pour rappel, les filières thermalisme, montagne et ports de plaisance font l’objet d’une ligne d’investissements en fonds propres spécifique à hauteur de 300 millions d’euros, dont les deux tiers pour la filière montagne. Celle-ci doit permettre d’établir des acteurs consolidants sur des modèles économiques viables ou encore d’encourager des projets structurants afin de voir naître de nouveaux modèles pérennes. 

Lire aussi :  Plan Tourisme : une enveloppe de 300 M€ pour les territoires thermaux, de montagne et les ports de plaisance

Une destination de référence en tourisme durable

Ainsi, le plan entend accomplir trois objectifs. À court terme, il s’agit non seulement de préserver l’offre en répondant aux besoins en trésorerie des entreprises, mais aussi d’accroître la demande. À moyen terme, l’établissement d’une filière consolidée et compétitive est ciblée à l’horizon 2023, ce qui passera notamment par le rattrapage du retard numérique et environnemental. Enfin, sur le long terme, l’ambition est que la France devienne une destination de référence à l’échelle internationale en matière de tourisme durable. Sur ce point, il faudra engager la rénovation des infrastructures, développer un modèle de construction respectueuse et perfectionner les pratiques d’exploitation. « Cet objectif permettra de dégager ainsi à la fois un avantage comparatif fort par rapport aux destinations concurrentes, de créer davantage de valeur dans le secteur et de renforcer le modèle français de développement durable. La France, en pointe dans la diplomatie du changement climatique et du développement durable, dispose de nombreux atouts pour réussir ce défi », estime la Caisse des dépôts.

Pour un accueil adapté et un accès généralisé aux richesses locales

Ces différentes missions tendent toutes à répondre au positionnement stratégique de la Banque des Territoires : permettre à l’ensemble de la population et des touristes de profiter d’un accueil adapté et offrir un accès au patrimoine et aux richesses locales.

Pour ce faire, l’intervention de l’institution doit comporter plusieurs dimensions et atteindre tous les acteurs du secteur. La stratégie élaborée comprend donc : 

  • la modernisation et l’organisation de l’offre touristique dans une logique de filière (création de richesses, d’emplois, etc.) ;
  • la déclinaison d’une offre adaptée aux nouvelles pratiques ;
  • l’émergence d’acteurs de taille critique, y compris dans le tourisme social et le numérique ;
  • le soutien des pouvoirs publics dans la mise en œuvre d’une stratégie touristique et la coordination des acteurs locaux ;
  • l’accompagnement de la relance des destinations et la constitution d’un projet global de développement ;
  • l’appui à une intervention intermédiée dans des foncières ou dans des sociétés holdings pour accélérer l’instauration des projets et renforcer la visibilité du secteur ;
  • la mise en place d’un bouquet de services pour les territoires.

À lire également sur Aquæ...

X