11 juillet 2020
AQUÆ, le journal BtoB des filières Tourisme, Santé & Bien-être
Juridique Questions parlementaires

La gouvernement alerté sur le sort des petits loueurs de meublés touristiques

© Geoff Livingston
Modifié le Temps de lecture : < 1 minute


Cette profession, qui découle entièrement du flux touristique, notamment dans les villes thermales, éprouverait des difficultés à bénéficier du prêt garanti par l’État, système de soutien à la trésorerie mis en place dans le cadre de la crise sanitaire.

Dans le contexte de crise économique engendrée par la pandémie de coronavirus, la situation des petits loueurs de meublés touristiques professionnels inquiète le député des Vosges Jean-Jacques Gaultier (LR), en particulier dans les stations thermales dont l’activité a été complètement à l’arrêt pendant le confinement. 

Lire aussi :  Le gouvernement interpellé sur les locations saisonnières

Jean-Jacques Gaultier a ainsi interpellé le ministre de l’Économie et des Finances, mardi 23 juin, sur les refus auxquels sont confrontés ces professionnels dans leurs demandes de prêt garanti par l’État (PGE). Alors même que leur pratique s’avère connexe à celle de la filière touristique, pourtant visée par ce dispositif de soutien à la trésorerie des sociétés affectées par la pandémie de COVID-19, qui s’étend jusqu’au 31 décembre 2020. 

Le parlementaire insiste d’ailleurs sur le fait que le fonctionnement des petits loueurs de meublés dans les communes thermales dépend intégralement de la présence de curistes, tandis que cette activité, paralysée par la crise sanitaire, « ne va reprendre que partiellement en juillet 2020 ». Les difficultés financières devraient donc persister. Par conséquent, Bruno Le Maire est interrogé sur les mesures envisagées par le gouvernement pour accompagner cette profession.

 

À lire également sur Aquæ...

X